Pour la destitution de Robert Ménard

0 have signed. Let’s get to 35,000!


11 décembre 2017, 9h14. Sur son compte Twitter, Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault), dévoile sa nouvelle campagne d'affichage. Cette fois, il sera question de la LGV Occitanie.

Sous le slogan "Avec le TGV, elle aurait moins souffert", une image dévoile une jeune femme allongée sur le pont d'une ligne de chemin de fer, bras et mains attachés, qui semble crier et implorer à l'aide. Au loin, on peut apercevoir un train qui arrive.

Au premier abord, cette image choque. Mais quand on apprend qu'elle semble faire référence à un féminicide, la réaction est pire encore, difficilement descriptible. Le Parisien en fait l'écho, le 14 juin dernier : Eure-et-Loir : avant de se suicider, il attache son épouse sur les rails.

Difficile de croire, comme l'affirme Robert Ménard, que cette affiche est une référence aux westerns. Au contraire, elle paraît directement inspirée de l'assassinat d'Emilie, 34 ans, 4 enfants, attachée par son mari sur les rails du TGV. En ce sens, elle constitue une apologie de la violence faite aux femmes.

Parce qu'il s'agit de la provocation de trop, parce que l'argent des biterrois et des biterroises - de l'argent public - est inutilement dépensé dans ces campagnes immondes au lieu de servir au vivre ensemble, parce que Robert Ménard repousse sans cesse les limites de l'abject, parce qu'il a déjà été condamné pour "provocation à la haine" en avril 2017, il est temps que l'Etat agisse.

Robert Ménard est coutumier des provocations depuis son élection à la mairie de Béziers, en 2014 : couvre feu pour les mineurs, interdiction des paraboles et du linge étendu aux fenêtres, proposition de suppression de l'étude du matin pour les enfants de chômeurs, installation d'une crèche de Noël à la mairie - malgré une décision contraire du Conseil d'Etat, stigmatisation des enfants musulmans, provocations envers les réfugiés... Par ces actes, il déshonore la fonction de maire.

Monsieur le Président de la République Française, Monsieur le Premier Ministre, il est temps d'agir. En vous basant sur l'article L2122-16 du Code général des collectivités territoriales, il est possible de révoquer le mandat de Robert Ménard "par décret motivé pris en conseil des ministres".

Nous, signataires de cette pétition, vous demandons d'agir afin que de telles provocations ne se reproduisent plus. Il est inadmissible que, dans un pays où le président déclare l'égalité femmes-hommes "grande cause du quinquennat", cette publicité soit diffusée sans que son auteur soit sanctionné.



Today: Yoann is counting on you

Yoann Le Ny needs your help with “Pour la destitution de Robert Ménard”. Join Yoann and 31,574 supporters today.