Pour l'arrêt immédiat des violences policières faites aux étudiant.e.s .

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000 !


Nous parents d'étudiant.e.s sommes inquiets de la tournure que prennent les réponses de l’Etat face aux mobilisations étudiantes.

Les violences policières se durcissent et se banalisent partout en France.   

Nous parents de jeunes étudiant.e.s dénonçons le refus du dialogue et l'irrespect des droits de nos enfants et leur mise en danger. 

Ces  jeunes adultes, étudiant.e.s sont des citoyens à part entière.

Ils jouissent du droit constitutionnel de faire grève et de se mobiliser pour défendre leur droit au savoir.

Le dialogue et l'écoute ne devraient- ils pas être les maîtres mots d'une université  digne de ce nom? Ces jeunes n'ont-ils pas une vraie raison d'être inquiets pour l'avenir de la transmission et l'équité du partage du savoir dans notre pays?  

Face à l'utilisation normalisée d'une violence qui pourrait se rendre fatale, nous interpellons le Ministre de l'Intérieur pour que cesse immédiatement ces pratiques déplorables et d'un autre temps.

Nous demandons au gouvernement Macron d'ordonner un médiateur sans plus tarder avant qu'un accident irrémédiable ne se produise.

Que dire d'une société qui gaze et matraque sa jeunesse ?

En qualité de parents, nous demandons aux Préfets de France et  au Ministre de l'Intérieur de faire cesser les violences policières.

Pour une université démocratique et pacifiste!

Marion Grandjean. Pauline Leurent. Valérie Valentin

à lire:  

Gaz lacrymogène, les effets, les dangers de ce composé chimique utilisé dans les manifs:

 https://medecinelegale.wordpress.com/2010/10/21/gaz-lacrymogene-les-effets-les-dangers-de-ce-compose-chimique-utilise-dans-les-manifs/

"Une sélection absurde" : plus de 400 enseignants dénoncent la réforme de l'accès à l'université:

https://www.francetvinfo.fr/choix/tribune-une-selection-absurde-plus-de-400-enseignants-chercheurs-denoncent-la-reforme-de-l-acces-a-l-universite_2693044.html#xtor=CS2-765-[email]-



Marion compte sur vous aujourd'hui

Marion Grandjean a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour l'arrêt immédiat des violences policières faites aux étudiant.e.s”. Rejoignez Marion et 39 038 signataires.