Reconnaissance des Assistants de Régulation Médicale

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


L’assistant de régulation médicale (ARM) est le premier maillon de la chaîne de secours pré- hospitalier. C’est le premier interlocuteur de toute personne qui compose le 15 ou le 112.

L'ARM participe à l'acte de régulation médicale, sous la responsabilité du médecin
régulateur, avec lequel il forme un binôme, il accueille, écoute, analyse chaque appel dans les plus brefs délais. Il doit hiérarchiser les appels après un interrogatoire précis et dirigé, il mobilise les moyens opérationnels, à la demande du médecin régulateur, et il vient en appui dans la gestion des moyens mis en œuvre en Situation Sanitaire Exceptionnelle.

Les Centres de Réception et de Régulation médicale des Appels, des SAMU/Centre15, reçoivent plus de 30 millions d’appels chaque année.
Aujourd’hui, plus que jamais, les ARM sont mobilisés dans la prise en charge des patients Covid 19, et ont fait face lors de la première vague à une augmentation
considérable de 80 000 appels supplémentaires par jour.
Les Assistants de Régulation Médicale, ont dû s’adapter afin de répondre à la
population, en s’appuyant sur les recommandations des Agences Régionales de Santé.
Les ARM ont supervisé des salles de crise COVID, avec des personnels formés sur le tas, médecins retraités, étudiants Centre Formation, ARM, AMA, secouristes, internes et externes en médecine…Malgré l’absence de certification demandée par le ministère.

La publication du décret n° 2020-1279 du 20 octobre 2020 modifiant le décret n° 2011-660 du 14 juin 2011 modifiant la date de certification pour les ARM en poste du 31 décembre 2026 au 31 décembre 2023, ne fait qu’accroitre notre inquiétude
concernant le rôle des ARM dans l’organisation des Services d’Accès aux Soins prévus en 2022.
Nous avons rempli notre mission et demandons à être reconnus, à juste titre, afin
d’exercer notre profession sans devoir justifier à nouveau de nos compétences.
L'AFARM demande :


- La reconnaissance de notre profession en tant que soignants et non plus en tant
qu’administratifs.
- Un vrai diplôme d'état de niveau 5.
-l'obtention de la certification pour tous les ARM en poste justifiant de 2 années
d'ancienneté.
-La catégorie B pour les agents exerçant le métier d'assistant de régulation médicale et n’étant pas en catégorie B.

Nous avons besoin de tous, élus, collègues, organisations syndicales, partenaires,
particuliers.