Plan d'éradication des RATS parisiens

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Vous l'avez constaté, il n'y a plus moyen de s'allonger dans un parc près d'un buisson ou de plantes, sans voir surgir un rat. Notre ville, plus que jamais grouille de ces petites bêtes qui n'hésitent plus à sortir en plein jour et à s'approcher à 1 ou 2 mètres de nous lorsque nous sommes en possession de nourriture.

Et ne parlons pas des poubelles publiques autour desquelles pullulent des colonies entières de rats. Il faut que cela cesse pour des raisons sanitaires évidentes, et parce qu'un rat ne sera jamais aussi sympathique et inoffensif qu'un pigeon. 

Pour rappel, les rongeurs peuvent vous transmettre chaque maladie du rat parmi cette liste :
La leptospirose  (parfois appelée “maladie du rat”)
La salmonellose
La fièvre d'Haverhill (fièvre par morsure de rat)
La tularémie
La méningite
Des ténias (dits “vers solitaires”)
La jaunisse infectieuse* (ou ictère infectieux)

                                                    SAVEZ-VOUS :

- qu'un seul couple de rats pourrait donner naissance à une descendance de 5.000 individus sur une année? (Un rat femelle peut avoir, chaque année, 55 bébés. La maturité sexuelle de la femelle arrive très rapidement, vers l’âge de deux mois.
La rate peut avoir cinq portées par an avec une moyenne de 7 ratons par portée. Sa gestation dure 24 jours).

- que selon l'INSEE, il y aurait plus de 5 millions de rats à Paris contre 2,2 millions d'habitants humains?

Nous demandons un plan d'éradication en urgence à Anne HIDALGO, qui ne prend manifestement pas la mesure des conséquences déjà visibles de cette invasion insupportable. Ce point fait partie des nombreux points qui sont évoqués dans le livre : "Notre drame de Paris", pamphlet politique de la rentrée écrit par deux journalistes passablement énervés par le gâchis des vélibs, autolibs, et autres dossiers comme celui concernant les rats.

Signez cette pétition si comme nous, vous ne voulez plus cohabiter à tous instants avec ces bêtes.

Par Jean-Luc ROBERT auteur de Ma vérité sur l'autisme.