Confirmed victory
Petitioning Ministre de l'Intérieur Manuel Valls

interdisez le placement d'enfants en centre de rétention administrative


Mise à jour du 9 juillet 2012: le ministre Manuel Valls a entendu l'appel des associations et des citoyens: il vient de publier une circulaire mettant fin au placement d'enfants en centre de rétention administrative.

Mais la circulaire n'inclut pas Mayotte, département français où 5000 enfants ont été enfermés dans des conditions épouvantables en 2011 ! Signez la pétition que je viens de lancer pour inclure Mayotte dans la circulaire et mettre fin à l'enfermement d'enfants sur tout le territoire français!

--

En France, on continue de placer des enfants dans des centres de rétention inhumains et traumatisants, au seul motif que leurs parents n’ont pas de papiers.

Avocate aujourd'hui, j'ai oeuvré en tant que bénévole dans des associations d’aide aux migrants. J'ai souvent accompagné des familles en grande détresse. Il y a quelques jours, deux enfants angolais de 2 ans et 4 mois et leurs parents ont été placés en rétention administrative à Rennes, et le récit de leur épreuve m’a révoltée. Ils y seraient sans doute encore si les associations n’avaient pas alerté le Défenseur des droits Dominique Baudis et obtenu leur libération. Mais d’autres enfants connaissent en ce moment le même sort, et ce tant que les préfets seront autorisés à procéder à de tels placements.

M. Baudis vient d’appeler le ministre de l’Intérieur Manuel Valls à stopper immédiatement ces enfermements, indignes du pays dit des droits de l’homme. Le ministre n’a pris à ce jour aucun engagement. Je lance donc cette pétition appelant à Manuel Valls à interdire le placement des enfants en rétention administrative. Signez et faites passer le message!

Ces derniers jours, le Défenseur des droits n’a cessé d’alerter le ministre de l’Intérieur sur des cas de plus en plus nombreux de rétention d’enfants. Il affirme que la situation n’a que trop duré et que les préfets doivent appliquer des mesures alternatives pour éviter le traumatisme de la détention aux enfants.

Si des milliers de concitoyens rejoignent mon appel, Manuel Valls n’aura d’autre choix que d’appliquer enfin cette mesure - promise par le président Hollande pendant sa campagne - et de mettre fin à une pratique qui a valu à la France une condamnation par la Cour européenne des droits de l’homme en janvier dernier.

Merci de signer ma pétition pour qu’enfin, en France, on cesse d’enfermer des enfants.

Clémentine

Letter to
Ministre de l'Intérieur Manuel Valls
Je viens de signer la pétition suivante adressée à: Manuel Valls, ministre de l'Intérieur

----------------

Interdisez le placement d'enfants en centre de rétention administrative

Le Défenseur des droits Dominique Baudis vient de vous appeler à stopper immédiatement les enfermements d'enfants en centre de rétention administrative, indignes du pays dit des droits de l’homme. Vous n'avez pris à ce jour aucun engagement sur ce sujet.

Ces derniers jours, le Défenseur des droits n’a cessé d’alerter le ministre de l’Intérieur sur des cas de plus en plus nombreux de rétention d’enfants. Il affirme que la situation n’a que trop duré et que les préfets doivent appliquer des mesures alternatives pour éviter le traumatisme de la détention aux enfants.

Je vous demande d'interdire ces placements et ainsi tenir la promesse du président Hollande pendant sa campagne, pour mettre fin à une pratique qui a valu à la France une condamnation par la Cour européenne des droits de l’Homme en janvier dernier.

Cordialement,