Pétition fermée

Non à la destruction du jardin sauvage

Cette pétition avait 325 signataires


La police municipale veut verbaliser un jardin sauvage crée par un collectif d’habitants à Compiègne, situé sur le Quai de Clos de Roses. Celui-ci ayant vocation à être biologique, sans mécanisation et dans une optique de réappropriation de l’espace public.  Elle s’attaque à deux jardiniers interpellés aléatoirement, et leur reproche trois choses:

-Dégradation de l’espace public

-Occupation de l’espace public

-Publicité illégale (car un panneau explicatif est au fond du jardin).

Elle les a menacés d’une amende de 1 500 euros.

 

Nous ne nous reconnaissons pas dans ces accusations, et nous craignons que le jardin soit détruit. Par cette pétition on cherche un soutien afin de revendiquer que :

-Un potager n’est pas une dégradation.

- Le citoyen ne soit pas verbalisé pour se réapproprier un espace abandonné, surtout quand son action n’a pas pour but de le privatiser, mais au contraire de le rendre accessible

-Le panneau n’est pas une publicité, il est obligatoire pour expliquer la démarche afin de rendre participatif ce lieu.

 

Nous souhaitons garder ce jardin informel sans qu’il soit menacé par les pouvoirs publics, qu’il reste autogéré et indépendant de toute autorité.

Plus d'informations sur: http://escargotssolidaires.noblogs.org/post/category/jardins/



Escargots Solidaires compte sur vous aujourd'hui

Escargots Solidaires a besoin de votre aide pour sa pétition “Phillipe Marini, maire de Compiègne: Non à la destruction du jardin sauvage”. Rejoignez Escargots Solidaires et 324 signataires.