Adressée à People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) et 1 autre

Justice pour Roro et radiation immédiate de ses tortionnaires

0

0 signature. Allez jusqu'à 1 000.

Ce n’est pas l’envie qui me manque de dévoiler en public l’identité de cette " clinique vétérinaire " que je qualifierait plutôt d’abattoir mais je sais que ces malfaiteurs dits " vétérinaires " n’auraient aucun scrupule à me poursuivre pour diffamation, néanmoins il est de mon devoir de mettre en garde les possesseurs d’animaux des dangers qui les guettent s’ils franchissent la mauvaise porte et elles sont nombreuses, chacun peut me contacter via ma page facebook


https://www.facebook.com/Roro.fan.club/


ou au 06 78 19 59 88 pour en savoir plus et adresser un courrier d'indignation et de soutien au conseil de l’ordre concerné car cela fait 14 mois qu’une plainte leur a été adressée et que malgré nos appels incessants ceux ci promettent d’y donner suite toujours dans les " meilleurs délais ".


Les faits rapportés dans les détails ont été adressés au conseil de l’ordre dans le   document suivant:

 


https://sd-1.archive-host.com/membres/up/120815974218956737/Soins_Roro.odt

 

Le document est certes long mais le paragraphe du 15 mars mérite qu'on s'y arrête.

 

En situation de handicap c’est exclusivement accompagné d’un témoin que j’accomplis mes démarches les plus banales, le 17 février 2016 je me suis rendu avec ma mère dans cette clinique vétérinaire, notre chat Rominet souffrant vraisemblablement d’un oedème pulmonaire, le DV L l’ayant pris en charge semblait s’en occuper avec soin mais la situation a changé lorsque je me suis retrouvé seul, ma mère étant hospitalisée et ma compagne s’étant absentée pour ses obligations professionnelles.

 


Alors traité sous diurétiques, Rominet en état d’insuffisance rénale chronique flagrante, le DV L prétextant ne pas comprendre la situation, laissait son état s’aggraver vraisemblablement dans le but d’alourdir son hospitalisation pendant laquelle il aurait du décéder. Néanmoins Rominet étant bien plus robuste que l’estimait le DV L, s’en sont suivis des actes malveillants tels qu’actes de charlatanisme, négligences diverses, privations de nourriture et brutalités, le tout dans le simple but d’atteindre l’objectif initial de provoquer son décès.

 


Il ne manquait que la parole à notre Rominet pour exprimer les maltraitances qu’il subissait derrière les murs de cette clinique vétérinaire lorsque nous n’étions pas présent pour en être témoins mais celles ci nous apparaissaient de plus en plus flagrantes, néanmoins le DV L et l’ensemble de la clinique n’ont eu aucun scrupule à accomplir certains de leurs agissements en ma présence, croyant vraisemblablement que je ne disposais pas de toute ma tête pour m’en rendre compte, au vu de ma personnalité et mon mutisme, agissements accompagnés d’un grand mépris à mon égard et à l’égard de Rominet, en particulier lorsque je me trouvais isolé, ma mère et ma compagne étant absentes.

 


Alors que je m’étais retranché et envisageant de consulter un nouveau vétérinaire, Rominet au bout du rouleau n’a pas survécu, ma mère s’étant peu après rendue seule dans cette clinique pour une tentative de conciliation s’est fait agresser verbalement par les vétérinaires présents, quand au DV L, celle ci s’est contenté de lui dire " bah vous êtes contents il est mort chez vous "

Encore plus tard nous avons reçu un courrier accompagné d'un historique médical incohérent et mensonger ou entre autres  il est mentionné " nous vous avons fortement conseillé de consulter notre confrère cardiologue " voir le document pour constater l’ampleur du mensonge….

 


Vu la durée de 7 semaines des "soins" incluant entre autres la façon particulièrement violente du DV B à manipuler notre Rominet dans un état alarmant, vu ces agissements perpétrés par des individus censés veiller à la bonne santé et au bien être des animaux, il s’agit bien la d’un cas de cruauté sur un animal avec tromperie et abus de faiblesse sur une personne en situation de handicap.

 


À réception de notre dossier et au vu des faits qui démontrent que vraisemblablement cette clinique vétérinaire profitant de la crédulité de ses clients entretient son chiffre d’affaire en détruisant la santé des animaux de compagnie qui leur sont confiés, le conseil de l’ordre aurait du intervenir dans les "meilleurs délais" et faire cesser leurs méfaits, or il n’en est rien.

 


Par ailleurs, craignant au moment des faits que Rominet ne soit euthanasié à notre insu, c’est avec stupeur que j’ai appris à travers divers ragots de riverains que cela ne pouvait pas se produire vu que le DV L aurait déjà été sanctionnée et renvoyée d’une précédente clinique pour avoir je cite: "embroché" une chatte à l’insu d’une cliente avec qui j’ai conversé, ceci rend d’autant plus inadmissible de savoir que celle ci peut se faire oublier en changeant de région comme il est inadmissible d’imaginer que 20 mois après avoir assassiné notre Rominet elle continue tranquillement ses méfaits avec la complicité de ses confrères DV C et B, devront nous encore attendre longtemps que quelqu’un intervienne pour mettre fin à cette association de malfaiteurs dans les "meilleurs délais" ou faudra t’il faire justice nous même ?

 


Pour Rominet nous ne cesseront jamais le combat.


laurent yannick a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 621 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




laurent compte sur vous aujourd'hui

laurent yannick a besoin de votre aide pour sa pétition “People for the Ethical Treatment of Animals (PETA): Justice pour Roro et radiation immédiate de ses tortionnaires”. Rejoignez laurent et 620 signataires.