Pour une encyclique appelant à voir le film Spotlight

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


François,

J'ai été bouleversé par l'intensité du film "SPOTLIGHT", meilleur film et meilleur scénario original des Oscars 2016.

Ce film présente le travail de l'équipe du journal Boston Globe, qui a enquêté en 2002 sur un scandale impliquant des prêtres pédophiles dans la région de Boston. Il se fonde sur le reportage de la véritable équipe Spotlight, lauréate du prix Pulitzer en 2003.

C'est pourquoi je vous demande d'inviter par une encyclique "Spotlight" tous vos évêques, tous les catholiques, toutes les femmes et hommes de bonne volonté, croyants ou non, à voir ce film (salles, VOD, DVD, ...), à réfléchir et échanger à son propos, et à tenir compte de ses enseignements.

Ce film me semble très équilibré dans sa composition. Certes il dénonce les abus sexuels de prêtres qui ont été couverts par la hiérarchie de l’Église catholique. Mais il montre très clairement que, "s'il faut tout un village pour élever un enfant, il faut tout un village pour en abuser" ... Il existe, malheureusement, des actes pédophiles dans bien d'autres institutions (éducatives, sportives, ...) et au sein même des familles. Et il existe, malheureusement, bien des personnes et des institutions disposées à fermer les yeux.

Ce film se contente de seulement suggérer les abus, mais il montre sans fard leurs conséquences dramatiques : des vies détruites (suicide, drogue, dépression, violence, répétition des actes subis, ...), des familles décomposées, le mensonge qui infiltre toute la société, l'omerta ... Pas besoin de sensationnel, la réalité suffit.

Ce film propose de nombreux échange d'une poignante vérité. L'un d'eux est particulièrement troublant : alors que Michael Rezendes, le journaliste latino, expose à sa collègue Sarah Pfeiffer son espoir de rétablir un jour le lien avec l'Église - cette gardienne d'un Trésor de spiritualité que parfois elle ne comprend plus - cela lui apparaît désormais impossible devant l’ampleur du scandale. Le fil d'une transmission spirituelle essentielle s'avère ainsi définitivement rompu pour cet homme. C'est une perte majeure au moment où le recours à la dimension spirituelle pourrait s'avérer décisive pour régler de nombreux problèmes.

Une religieuse américano-canadienne, Sœur Helena Burns, critique de cinéma nord-américaine bien connue, a appelé à voir ce film. «Pourquoi ... ? Pour, en premier lieu, honorer les victimes, et deuxièmement pour comprendre comment la corruption – quel que soit sa forme – fonctionne, pour être vigilant et s’y opposer. PLUS JAMAIS.»

François,

En dépit de tous les efforts et progrès réalisés par l’Église sur cette question, le classement sans suite de l’enquête préliminaire concernant le Cardinal Barbarin, en date du 1°août 2016, me semble constituer un signe que l'omerta perdure, en France et sans doute ailleurs.

Pourtant ... "Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites." Matthieu 25, 40 ... et 45 !

C'est pourquoi je vous demande d'inviter par une encyclique "Spotlight" tous vos évêques, tous les catholiques, toutes les femmes et hommes de bonne volonté, croyants ou non, à voir ce film (salles, VOD, DVD, ...), à réfléchir et échanger à son propos, et à tenir compte de ses enseignements.

Depuis votre élection en 2013 vous avez prouvé au monde que vous êtes un homme d'intelligence & de culture, de tradition & de modernité, de douceur & de fermeté, de courage & de détermination, un véritable Pontife. Je vous remercie par avance, au nom de tous les signataires de cette pétition, de l'accueil favorable que vous  réserverez à cette demande.

Cordialement & sincèrement.

Jean-Marc Thiabaud

PS : dans le cadre de cette pétition, je n'ai aucun intérêt d'aucune sorte, ni pour qui ou quoi que ce soit, ni contre. J'essaye juste de faire humblement mon travail de citoyen.

Sachez que c'est avec un grand respect que je vous appelle directement par votre prénom, comme un ami, un frère. Ayant beaucoup lu Bernard Besret, je ne peux pas vous appeler "Très Saint Père", mais je me vois mal utiliser sa formulation : "Monsieur le Pape".



Jean-Marc compte sur vous aujourd'hui

Jean-Marc THIABAUD a besoin de votre aide pour sa pétition “Pape François, merci d'appeler à voir le film Spotlight par une encyclique”. Rejoignez Jean-Marc et 52 signataires.