Manifeste des délinquants de la solidarité

0 a signé. Allez jusqu'à 10 000 !


Manifeste des délinquants de la solidarité.

Signataires de ce manifeste, nous nous dénonçons collectivement à la justice de notre pays dans lequel la solidarité est en passe de devenir un délit. Nous reconnaissons avoir hébergé à plusieurs reprises des étrangers en détresse et en situation irrégulière. Nous les avons transportés dans nos voitures afin de leur offrir gratuitement chez nous le gîte et le couvert. Nous leur avons donné des vêtements chauds et des sacs de couchage. Nous avons acheté des tickets de train, bus ou métro afin qu’ils puissent rejoindre en sécurité le centre de Bruxelles. Parmi nos connaissances, nous avons collecté pour eux des téléphones usagés et nous leur avons fourni des cartes prépayées. Il nous est arrivé de les mettre en garde contre des actions policières destinées à les emprisonner dans des centres fermés lorsque nous étions informés qu’elles étaient imminentes. Nous avons demandé à nos amis anglais de les soutenir une fois la frontière franchie. Nous les avons appelés pour prendre de leurs nouvelles. Nous nous sommes rendus en Angleterre pour les voir.

Nous avons commis ce que les autorités de notre pays tendent à considérer comme des délits. Pourtant ce que nous avons fait ne nous a apporté aucun avantage pécunier. Nous avons l’intime conviction d’avoir accompli ainsi, à notre modeste niveau, notre devoir d’humanité. Nous avons simplement porté assistance à des personnes en danger.

Les hommes et les femmes que nous avons rencontrés lors de ces actions humanitaires ont fui des situations insupportables dans leurs pays respectifs en affrontant de terribles obstacles. Ils ont vu mourir leurs compagnes et compagnons d’exil dans le désert, dans les geôles libyennes. Ils ont traversé la méditerranée au péril de leur vie avant d’être confrontés à l’incapacité de nos pays européens d’organiser pour eux un accueil digne et solidaire. On les appelle des transmigrants. De passage chez nous en espérant à tort ou à raison un avenir meilleur en Grande-Bretagne, ils sont démunis, malades parfois, anxieux toujours. Nous ne les avons pas aidés objectivement à réaliser ce projet, mais nous nous sommes réjouis pour eux lorsque nous avons appris qu’ils y étaient arrivés. Nous ne nous sommes pas livrés à un trafic d’êtres humains.  Nous ne sommes que des passeurs d’humanité prêts à en subir les conséquences si les autorités de notre pays considèrent qu’il s’agit d’un délit.

23 septembre 2018


 



Ann, Armand, Paule-Rita, Philippe, François et puis tous les autres compte sur vous aujourd'hui

Ann, Armand, Paule-Rita, Philippe, François et puis tous les autres a besoin de votre aide pour sa pétition “Palais de justice de bruxelles: Manifeste des délinquants de la solidarité”. Rejoignez Ann, Armand, Paule-Rita, Philippe, François et puis tous les autres et 9 659 signataires.