Pétition fermée

Rue des Renards : 'Manu Brocante' doit pouvoir rester dans son appartement ! Le local du rez-de-chaussée doit être donné à une activité réellement utile au quartier  !

Cette pétition avait 1 112 signataires


Marollien depuis toujours, Manu Brocante a été une des figures de proue de la résistance du quartier contre le projet d’un parking au Jeu de Balle. Aujourd’hui, il est prié de quitter son domicile (un logement de la Ville de Bruxelles), sans raison et avec un préavis d’un mois !

Ces représailles sont inacceptables. D'autant qu'elles mettent en lumière un système de clientélisme et de passe-droits qui se font sur le dos du quartier (lire le rappel des faits plus bas).

La Ville de Bruxelles doit mettre fin à cette situation  !

1. Manu Brocante doit pouvoir rester dans l’appartement de la rue des Renards  !
- Le bailleur de Manu Brocante est une ASBL fantoche. Il n’est pas admissible que la Ville de Bruxelles loue un appartement public à une ASBL dont l’activité quasi unique est de le sous-louer, qui plus est dans des conditions juridiquement et financièrement scabreuses  !
- Manu Brocante émarge au CPAS. Nous demandons qu’il puisse louer l’appartement directement à la Ville (CPAS ou Régie foncière). Et, par la même occasion, que celle-ci fasse respecter les droits élémentaires du locataire.

2. Le local du rez-de-chaussée doit être donné à une association ou à une activité réellement utile au quartier  !
- Outre l'appartement du 1er étage, le bailleur de Manu dispose gratuitement  du rez-de-chaussée de la même maison, grâce à la Ville. Depuis 8 ans, ce local se distingue par son absence quasi totale d’ouverture et d’activités  ! Tout au plus peut-on observer, à travers les vitres, une collection de livres semblant diminuer au fil des années.
- Si le CPAS peut se permettre de donner gratuitement ce rez-de-chaussée commercial à une association, nous demandons que cela soit au bénéfice du quartier et non au profit d’une personne ou d’un usage privé. Ce ne sont ni les besoins ni les projets qui manquent dans les Marolles.

==============

Rappel des faits :

• Le n°15 rue des Renards est une propriété de la Régie foncière de Bruxelles-Ville.
2007 : la Régie foncière loue le rez-de-chaussée au CPAS de Bruxelles-Ville. Celui-ci le met gratuitement à disposition d’Anne-Marie Appelmans pour y ouvrir la 'Bibliothèque d’Albert Faust'.
• 2012 : l’arrangement s’étend à l’appartement du premier étage. Le CPAS loue ce logement contre un loyer modéré à Chez Albert, une ASBL créée par Mme Appelmans pour prendre le bail à son nom.
• Après des travaux dans l’appartement, Chez Albert se met à son tour à le sous-louer.
• 2014 : Manu Brocante devient le locataire de l’appartement de Chez Albert.
Hiver 2014-2015 : Manu participe activement à la bataille contre le projet de parking au Jeu de Balle. Comme beaucoup, il reproche au Comité Général d’Action des Marolles (CGAM) de s’être totalement désolidarisé de cette lutte citoyenne et d’avoir ensuite tenté de confisquer la victoire aux habitants. Fin février, il le fait savoir ouvertement à la présidente du CGAM, une certaine Anne-Marie Appelmans...
Mars 2015 : Chez Albert ordonne à Manu de déguerpir dans le mois. Le courrier précise que s’il n’obtempère pas, "le CGAM fera fermer les compteurs d’électricité et de gaz à sa charge".



Comité de soutien à Manu Brocante compte sur vous aujourd'hui

Comité de soutien à Manu Brocante a besoin de votre aide pour sa pétition “Pétition : Manu Brocante doit pouvoir rester dans son appartement !”. Rejoignez Comité de soutien à Manu Brocante et 1 111 signataires.