Pétition fermée

Pérennisez et formez les AVS, auxiliaires de vie scolaire !

Cette pétition avait 110 181 signataires


Je suis maman d'une enfant de 8 ans dyspraxique. La dyspraxie est un trouble qui affecte la planification, la coordination et l'automatisation des gestes. Cela a des conséquences sur la vie courante et entraine bien souvent des difficultés scolaires. Après bien des bilans médicaux, une prise en charge de 3 ans en orthophonie et en psychomotricité une fois par semaine, ma fille suit normalement en CE1. Elle a une Auxiliaire de vie scolaire qui l'aide quelques heures par semaine. Comme elle, de nombreux enfants et adolescents en situation de handicap sont scolarisés. Certains ont une AVS qui leur est précieuse et leur permet de réussir. C'est le cas de ma fille. 

A la rentrée 2016, 280 000 enfants en situation de handicap étaient scolarisés normalement. Mais parmi eux, seuls 125 000 bénéficiaient d'un accompagnant. Tout le monde n'a pas la chance de ma fille et je trouve cela injuste.

De plus, les AVS sont peu formées et souvent bien après avoir commencé leur contrat. Ce sont souvent des personnes en demande d'emploi depuis plus de 6 mois à qui on a proposé ce travail. La tâche n'est pas simple, elles peuvent accompagner tout enfant en situation de handicap: dysphasique, dyspraxique, dyslexique, autiste, handicapé moteur cérébral, ou autre. Elles font souvent un travail formidable. La plupart sont en contrat aidé, renouvelable tous les ans, jusqu'à 6 ans mais toujours en CDD. Ce qui signifie que l'élève change bien souvent tous les ans à date fixe d'AVS. Cette situation n'est simple pour personne: l'AVS, l'enfant et l'enseignant ou l'équipe éducative qui doivent tous se réadapter à la nouvelle situation.

La Conférence Nationale du Handicap du 19 mai 2016 avait établi que les 50 000 emplois d'AVS devaient être progressivement transformés en emploi d'Accompagnant des élèves en situation de handicap: un emploi pérenne. Mais pour de nombreuses familles comme pour moi, rien n'a changé: cette année, une fois encore, ma fille a eu une interruption d'un mois après la fin du contrat de son AVS et j'ai rapidement vu ses résultats chuter alors que la maîtresse me disait que ma fille était une bonne élève mais ne pouvait montrer son véritable potentiel sans l'aide de son AVS.

Avec un salaire de 775 euros pour 20 heures de travail, peu ou pas de formations pour accompagner les élèves, rien n'est fait pour faciliter l'inclusion de nos enfants à l'école et la vie de ces auxiliaires de vie.

Il y a de merveilleuses AVS et AESH qui se consacrent avec passion à leur métier. Elles l'aiment, se forment seules en s'aidant de lectures sur le net ou par réseaux. Les enfants s'y attachent, prennent des habitudes de travail et lorsque le contrat (de date à date donc souvent en plein milieu de l'année scolaire) s'arrête brutalement, tout est à recommencer.  L'enseignant, l'élève, l'AVS doivent de nouveau construire une relation et des méthodes de travail. Un élève devrait pouvoir conserver son AVS le plus longtemps possible. Ma fille, 8 ans, a eu 3 AVS en deux ans !

M.MACRON dans son programme présidentiel annonçait que chaque enfant scolarisé en situation de handicap aurait une AVS. 

Nous demandons donc à Emmanuel Macron de tenir cette promesse en :

- s'assurant que chaque enfant handicapé scolarisé en France ait une auxiliaire de vie

- donnant à ces personnes une réelle formation un salaire à la hauteur. 

- enfin et surtout, en leur proposant des contrats pérenne (CDI) pour qu'il soit efficace et attire les vocations. 

 
NOS ENFANTS SONT L' AVENIR DU PAYS. TOUS ONT DROIT A LA REUSSITE.



Lydie compte sur vous aujourd'hui

Lydie MARC a besoin de votre aide pour sa pétition “Pérennisez et formez les auxiliaires de vie scolaire ! #handicap”. Rejoignez Lydie et 110 180 signataires.