NON A LA FERMETURE DES SALLES DE SPORTS

0 a signé. Prochain objectif : 7 500 !


Nous avons appris le 23 septembre que dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID, les salles de sports allaient être à nouveau fermées dans les grandes agglomérations.

Nous estimons que cette décision de fermeture totale et indifférenciée selon les types de sports est excessive et ne se justifie pas du fait de la possibilité de mise en place de protocoles sanitaires permettant une pratique sûre pour de nombreux sports, notamment individuels.

  • Le sport est reconnu comme une pratique améliorant la santé et la résistance aux virus.
  • Aucun cluster COVID 19 identifié en France ne concerne une salle de sport.
  • Beaucoup de sports en salle (badminton, tennis…) se pratiquent avec des effectifs très faibles sur de grands terrains, avec de très grande hauteur de plafond. La distanciation physique est très grande.
  • Les personnes symptomatiques ou à risque ne fréquentent quasiment pas les salles de sport.
  • Les regroupements de personnes peuvent être supprimés en stoppant provisoirement les compétitions, les cours collectifs et l'usage des vestiaires. La pratique de sports individuels ne concerne que de tout petit effectifs en même temps.
  • Le sport en salle ne propage pas le virus à grande échelle car il se pratique généralement avec des amis ou des membres de sa famille qui font déjà partie de ses contacts quotidiens.
  • Le secteur du sport représente des milliers d’entreprises et d’emplois : plutôt que d’interdire totalement la pratique du sport, une pratique adaptée à la pandémie avec beaucoup de distanciation est possible et permettrait de sauver des entreprises.
  • Le virus va rester présent pendant des mois ou des années : plutôt qu’arrêter de vivre, il faut apprendre à vivre avec, en adoptant de nouvelles règles. Pour des millions de français, faire du sport en salle est primordial pour leur santé physique et mentale.

Monsieur le Président Emmanuel Macron, Monsieur le Ministre Olivier Véran, LE SPORT, DANS LE RESPECT DE REGLES SANITAIRES STRICTES, N'EST PAS L'ENNEMI DE LA SANTE DES FRANCAIS.

IL FAUT LAISSER OUVERTES LES SALLES DE SPORTS EN ADAPTANT LES ACTIVITES ET LES PROCEDURES POUR LIMITER LA PROPAGATION DU VIRUS.