Pour instaurer un âge de non-consentement légal strict.

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000 !


L'actualité vient de nous lancer un coup en pleine figure. 

Nous découvrons, stupéfaits, que le viol d'une enfant de 11 ans peut être qualifié "d'atteinte sexuelle"

Le juge qui a décidé de cette qualification applique une loi qui dit ceci :

Le fait, par un majeur, d’exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d’un mineur de quinze ans est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende.

CELA DOIT CHANGER.

Les avancées des études sur les victimes de viol et notamment de pédocriminels démontrent sans équivoque que très souvent la victime se trouve en état de sidération, incapable de crier, de se débattre. Cet état est un processus "normal" qui permet à la victime de supporter la violence de ce qu'elle vit, et le Docteur Muriel Salmona l'a parfaitement démontré.

Il arrive souvent aussi que, même si l'on comprend plus ou moins de ce qui arrive, on ne bouge pas, de peur d'avoir encore plus mal, d'être battu(e), d'être tué(e). C'est l'instinct de survie...

Ceux qui appliquent cette loi ne prennent pas en considération cet état de sidération, comme ils ne prennent pas en compte le fait que pour consentir, il faut à la fois être informé et en mesure de comprendre ce qui se passe.

Pour pouvoir dire non, il faut avoir la possibilité psychologique et physique de refuser, se défendre. Mais soyons honnêtes, un prédateur qui entend "non" ne s'y attarde pas, un criminel se fiche de l'avis de sa victime. 

Il faut se mobiliser pour cette petite fille qui subit la double peine, le viol et le fait d'être désignée au moins en partie responsable. C'est hélas le lot de la majorité des victimes d'actes pédocriminels. Il faut aussi se mobiliser contre la loi, pour tous les enfants qui peuvent se trouver dans cette odieuse situation...

Aucune loi concernant le viol et particulièrement les viols sur mineurs ne changera sans une importante mobilisation citoyenne.

Je vous demande de bien vouloir signer et partager massivement cette pétition afin que nous, citoyens, parents, puissions savoir que "la Justice" ne se rangera plus jamais du côté des violeurs d'enfants

Il est grand temps que notre société prenne enfin partie pour les victimes et cesse de constamment mettre leur parole en doute, de minimiser leur douleur, d'ignorer les conséquences de ces actes innommables, et de protéger des prédateurs qui sont susceptibles de récidiver à la première occasion parce qu'ils auront été condamnés moins lourdement qu'un lanceur d'alerte ou un chauffard. Nous devons redonner de vraies valeurs à notre pays, pour nos enfants. 

Violer un enfant est un crime

Il faut donc faire le ménage, faire une véritable mise à jour de toutes les lois relatives aux violences pédocriminelles, dans l'intérêt des victimes.

Plus aucun violeur d'enfants ne doit se sentir la possibilité de commettre l'abject. 

Un enfant c'est sacré !

Merci.

Séverine, victime de viols incestueux, et qui n'a pas crié, ne s'est pas débattue. 

 


Voulez-vous partager la pétition ?