STOP au saccage de l’estuaire de la Gironde et de la Biodiversité.

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !
Quand elle atteindra 15 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !
Agathe, Nicolas, Nathalie, Djamel, Claire, Quentin ET TOUS LEURS AMIS DE L'ESTUAIRE DE LA GIRONDE a lancé cette pétition adressée à M. Bruno BENSASSON (Président-Directeur-général d’EDF RENOUVELABLES) et à

BRULANTE INQUIETUDE. Dans l'estuaire de la Gironde, un marais unique classé «  Natura 2000 » , lieux de biodiversité et refuge pour oiseaux migrateurs et animaux sera détruit.  

EDF-RENOUVELABLES veut construire 40 éoliennes industrielles de 180 M de haut. 60 000 tonnes de béton détruiront cette "Zone Humide d'Importance Majeure". 

"Nous", c’est Agathe, Nicolas, Nathalie, Djamel, Claire, Quentin, Maïtena, Gaspard, Héloïse et des centaines d'amoureux de l'Estuaire et de ses marais. Ayant nos attaches en Charente-Maritime et en Gironde, nous sommes agriculteurs, magistrats, artisans, philosophes, graphistes, avocats, chimistes, commerçants, étudiants, danseurs, infirmiers, demandeurs d'emplois, professeurs, juristes et journalistes, vignerons, compagnons du devoir, disquaires, limonadiers, militaires, médecins, architectes et pêcheurs. Nous sommes unis face à ce redoutable projet. 

L’estuaire de la Gironde doit être protégé contre cette politique anarchique, mercantile et industrielle de construction d’éoliennes qui contrevient aux règles fondamentales du Droit de l'Environnement. La lutte contre le réchauffement climatique ne sera pas réglée en construisant des éoliennes géantes et dangereuses pour la faune, la flore et la santé publique. L’assemblée nationale a reconnu dans un rapport parlementaire que ces deux questions n’étaient pas liées. 

Nous refusons :

1.Le saccage de ce site "Natura 2000" qui abrite un écosystème très fragile : https://youtu.be/HP-N2pkxrRQ

2.La construction de ces 40 Tours Montparnasse de fer et de béton qui pollueront le sols 

3.L'installation de ces éoliennes qui seront vétustes dans 20 ans et dont l'éventuel démantèlement sera à la charge des communes

4.La construction de ces engins sur la route maritime qui mène au Phare de Cordouan,  gardien de l'estuaire, "Roi des Phares", "Phare des Rois" et classé Patrimoine de l'Humanité 

5.La défiguration du patrimoine paysager de Bordeaux et du Médoc qui nuira au tourisme, vital pour la région 

6.L'anéantissement d'un couloir primordial pour les oiseaux migrateurs reconnu par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) opposée au projet

7.Ce projet qui déclenchera une crise du type "Notre-Dame-des-Landes". 

Tous les élus des partis politiques  sont contre ce projet insensé et mortifère pour la faune, la flore et le paysage : 

https://www.francetvinfo.fr/animaux/especes-menacees/charente-maritime-chasseurs-et-defenseurs-d-oiseaux-disent-non-aux-eoliennes_3422331.html

La presse nationale a relayé ce scandale : 

https://www.lepoint.fr/vin/eoliennes-le-scandale-du-blayais-17-07-2019-2325243_581.php

Mais EDF-Renouvelables, Mme Borne & Mme Pannier-Runacher conservent ce projet.  

Notre pétition a lancé l’alerte sur la précarité des sites "Natura 2000" en France qui peuvent être anéantis au prétexte de la «transition énergétique et le fait que ce projet viole l’esprit des directives européennes « Natura 2000 » et les principes édictés par la Commission européenne. Enfin, elle met en lumière les effets pervers de la loi "Transition énergétique" de 2015, influencé par la filière professionnelle des éoliennes industrielles, impose des objectifs ahurissants de construction d'éoliennes géantes en France. 

Nous exigeons qu'EDF-Renouvelables et le Gouvernement renoncent définitivement, aux éoliennes dans l'estuaire de la Gironde et réclamons :

-  l’amendement des textes en vigueur pour exclure les sites « Natura 2000 », de tout projet de centrale d’éoliennes ; 

- le respect de la Convention européenne du paysage pourtant ratifiée et opposable à la France et que ce projet viole allègrement ; 

-l'abrogation du décret n°2018-1054 pris par François de Rugy qui prive sciemment les associations compétentes du droit de contester en justice et en première instance comme en appel, des projets qui nuisent à la protection de l'environnement et de la santé publique. 

De Rennes à Royan, de Biarritz à Paris, de Bordeaux à Londres, de Saint-Palais-sur-Mer à Strasbourg, de Marseille à Lille, de Papeete à Metz, de Dunkerque à Vierzon, de Tours à Albi, nous sommes mobilisés autour d'un seul et unique credo : #SauvonsLestuaire ! 

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !
Quand elle atteindra 15 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !