Non au déploiement de la 5G à Rixensart - pour une commune "5G free"

Non au déploiement de la 5G à Rixensart - pour une commune "5G free"

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


(Avis : cette pétition a été mise en ligne avant la suppression de la pétition principale sur ce même site, adressée au gouvernement belge et intitulée « Pas de 5G », qui avait recueillie 105.000 signatures. Nous maintenons notre pétition mais vous proposons de ne pas verser d'argent sur ce site. Voir Alter Echos.)

NON au déploiement de la 5G sur la commune de RIXENSART : pour une commune "5G free"

Nous demandons une séance d'information avec un expert indépendant autour de l'impact des ondes sur la santé et l'environnement, et une prise de position claire des autorités communales en matière de déploiement de la 5G sur son territoire.

« Citoyens, unissons-nous ! Demandons un moratoire immédiat sur la technologie 5G dans tout le pays, (...) et l’arrêt de la procédure de mise aux enchères des bandes de fréquences destinées à la 5G. Demandons une reconsidération complète de l’utilisation des technologies sans fil et de l’utilisation de ce bien commun que constitue le spectre radioélectrique. La priorité doit être donnée à la santé humaine et à la préservation d’un environnement sain pour tous les êtres vivants. » ondes.brussels

En pleine crise du Covid-19, alors que les médecins et hôpitaux sont sous pression et que les citoyens sont confinés, un opérateur de téléphonie mobile a lancé la 5G dans 30 communes en Belgique, dont Waterloo, Wavre et Louvain-la-Neuve, et ce, en dehors de tout débat démocratique.

Plusieurs communes se sont prononcées contre ce passage en force : Woluwé-Saint-Lambert, Forest, Louvain-la-Neuve, Gembloux, Yvoir, Profondeville, …

En réponse à ceci, des citoyens se sont mobilisés et ont lancé diverses pétitions que tout citoyen peut signer: Non à la 5G !

Nous aussi, citoyens de Rixensart, sommes interpellés par ce déploiement de la 5G en Belgique et dans le Brabant Wallon en particulier. Par la présente, nous souhaitons donc que notre commune communique publiquement sa position en la matière.

Car même si Rixensart ne fait actuellement pas partie des 30 communes concernées, tout laisse à penser que ce n’est qu’une question de temps.

Or, il existe en effet suffisamment d'appels à la prudence et même au moratoire, de la part du monde scientifique, chercheurs, médecins, mais aussi de la part du monde associatif, militants pour la défense de la biodiversité, etc., que pour ne pas être inquiets de se voir imposer cette technologie potentiellement dangereuse et invasive.

Nous en avons assez d’être bombardés d’ondes néfastes qui engendrent une pollution électromagnétique croissante. Une grande proportion de citoyens ne veut pas de la 5G. Pourquoi la leur imposer ? Demander l'avis des citoyens, via referendum - ou à tout le moins débat public au sein des parlements régionaux compétents -, sur des questions aussi importantes, nous semble essentiel sur le plan démocratique.

En plus d‘être potentiellement dangereuse sur le plan environnemental et sanitaire, ce déploiement de la 5G représente aussi une grave menace démocratique,  avec un contrôle accru sur nos vies à travers une société hyper connectée, un stockage de données exponentiel et une consommation d'énergie accrue, alors que l'urgence absolue est à la diminution drastique de celle-ci..

Enfin, c’est aussi une aberration économique. Car nous ne voulons plus de cette économie-là, qui laisse derrière elle des traces de plus en plus tangibles d'une course folle vers l'effondrement.

Nous préférons laisser aux enfants à venir un capital nature, plutôt qu'un capital technologique. Il est temps de faire des choix cohérents pour l’avenir de notre planète, et de l’humain en particulier.

Nous soutiendrons donc tous les politiciens qui auront le courage d'aller en ce sens et qui s'opposeront à la 5G avec la plus grande fermeté.

Car des alternatives existent !

En conclusion :

- Nous demandons à la commune de Rixensart de se prononcer publiquement sur le sujet du déploiement de la 5G sur son territoire, comme l’ont fait déjà plusieurs communes en Belgique

- Nous demandons une séance d'information avec un(e) expert indépendant autour de l'impact des ondes en général sur la santé et l'environnement, et de la 5G en particulier

- Nous demandons la création d'une commune "5G free"

 

Collectifs citoyens :

1/ Ondes.brussels

2/ Stop 5G

3/ grONDES

Pétitions en ligne contre le déploiement de la 5G en Belgique et dans le monde :

1/ Pour un moratoire belge sur la 5G !

2/ Non à la 5G en Belgique - Hippocrates Electrosmog A.

3/ Zeg Nee tegen 5G ! : pétition supprimée par Avaaz avec 37.569 signatures !

4/ International Appeal - Stop 5G on Earth and in Space

Niveaux d’émission en Belgique :

- À Bruxelles, le seuil initial de 3 V/m en 2007 (pour l’ensemble des antennes en un endroit donné) a été augmenté à 6 V/m en 2014, et va passer à 14,5 V/m en 2020 (9V/m à l'intérieur des habitations)

- En Wallonie, la norme fixe un seuil de 3 V/m, mais par antenne ! Et non pour l’ensemble des antennes en un endroit donné (champ électrique cumulé maximal) ; ce qui ne donne donc aucune indication sur le niveau d’émission auquel les citoyens sont réellement exposés

- En Flandre, un arrêté fixe le champ électrique cumulé maximal à 20,6 V/m, et chaque antenne émettrice peut contribuer à ce champ global à raison de 3 V/m comme en Wallonie

A titre de comparaison, la Suisse a fixé un seuil de 4 V/m pour l’ensemble des antennes en un endroit donné (champ électrique cumulé maximal).