Victoire confirmée

NON à la suppression de 3 heures de RUSSE au Lycée Cassin de Bayonne

Cette pétition a abouti avec 1 023 signatures !


Il est prévu à la rentrée de 2013 de regrouper les Premières et les Terminales pour les cours de Russe (3 heures). Ceci est anti-pédagogique, les Premières ayant tout juste acquis les bases de la langue et les Terminales préparant les épreuves du bac. Cette mesure annonce la fin programmée de l'enseignement du Russe au Lycée René Cassin de Bayonne.
Les options et le choix des langues sont la vitrine du Lycée, affichée comme ouverture multiculturelle et historique de celui-ci. Pourquoi s'attaquer à cet avantage et au Russe en particulier? Le Russe est un "plus" sur le C.V. d'un jeune. Le Lycée se trouve dans une région touristique qui attire une clientèle russe importante (60% en saison estivale)! C'est un atout pour les jeunes dans de nombreux domaines (hôtellerie, restauration, tourisme...).
Un échange scolaire existe depuis 1995. Il y a un appariement officiel avec un lycée russe.


Nous contestons cette décision et demandons la restauration du volume horaire nécessaire à chacun des 3 niveaux concernés par l’enseignement de la langue Russe au Lycée René Cassin de Bayonne.


Nous rappelons qu'à l'occasion de son voyage en Russie, le jeudi 28 février 2013, et lors de sa conférence conjointe avec Monsieur Vladimir Poutine, le Président de la République, Monsieur François Hollande, a déclaré : « D’abord, au niveau de la langue ou des langues, j’ai pris l’engagement que le russe puisse être davantage enseigné en France. » Puis, ce même jour, le Président de la République s’est exprimé à l’ambassade de France à Moscou devant la communauté française :« Nous devons développer les langues. J’ai accepté, et le ministre de l’Ėducation a bien voulu dégager des postes, qu’il y ait davantage d’enseignants qui professent le russe en France, qu’on ait une volonté de développer cette langue parce qu’elle est importante y compris pour nos échanges. »
Or, nous assistons à la destruction de cet outil de travail qui risque d’aboutir à la disparition, pure et simple, de l’enseignement de la langue russe sur tout le BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz), son agglomération et le sud des Landes.

 



Bernard compte sur vous aujourd'hui

Bernard EVEN a besoin de votre aide pour sa pétition “NON à la suppression de 3 heures de RUSSE au Lycée Cassin de Bayonne”. Rejoignez Bernard et 1 022 signataires.