Non à la mise à la rue des habitants de bidonvilles

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Le président de la République a déclaré le 27 juillet 2017 à Orléans qu'il ne voulait plus voir « ni de femmes ni d'hommes dans la rue ». Mais il laisse les préfets valider l'expulsion des habitants des bidonvilles alors que les structures d'hébergement saturées ne peuvent les accueillir.

Aujourd'hui, non seulement des personnes sont toujours à la rue en France, mais d'autres sont mises à la rue par ces expulsions.

            Nous demandons que les préfets ne valident pas les arrêtés d'expulsion que les maires veulent substituer aux vraies juridictions auxquelles les habitants des bidonvilles ont droit ;

            Nous demandons que les arguments de trouble à l'ordre public ne soient pas manipulés pour justifier des expulsions ;

            Nous demandons que la trêve hivernale enfin étendue aux habitants de bidonvilles soit respectée ;

            Nous demandons que les arguments d'insalubrité ne se retournent pas contre les habitants, alors que les maires ont obligation de ramasser les déchets et de donner accès à l'eau mais ne le font pas ;

            Nous demandons qu'on cesse d'expulser les habitants en prétextant l'insécurité de leur habitation (et sans l'améliorer) : seront-ils plus en sécurité une fois dans la rue ?

Le Défenseur des droits, des juristes et des associations se battent en vain depuis des années pour que cessent ces expulsions hors du droit. Aujourd'hui en France, on continue de déloger des familles, des enfants en bas-âge, des handicapés et des personnes âgées, sans les héberger ni les reloger. Cette violence répétée contre des personnes fragilisées est une honte dans notre pays.

Les bidonvilles sont des habitats de dépannage construits faute de mieux sur des terrains inoccupés.

Votre signature aidera à obtenir qu'on ne jette pas impunément des êtres humains à la rue. Ces expulsions sont contraires à l'élémentaire humanité, contraires aussi aux droits français et européen qui reconnaissent un « droit du domicile et de la vie privée ».

 

Juliette, Pascale, Rachel

association Système B (comme Bidonville)



Système B (comme Bidonville) compte sur vous aujourd'hui

Système B (comme Bidonville) a besoin de votre aide pour sa pétition “Non à la mise à la rue des habitants de bidonvilles”. Rejoignez Système B (comme Bidonville) et 784 signataires.