Non à la fermeture des crèches associatives de l'Hérault

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


En août dernier, le gouvernement a annoncé brutalement la suppression des emplois aidés, frappant de plein fouet le secteur de la petite enfance dans toute la France, particulièrement dans l’Hérault où les EAJE (Etablissement d’accueil du jeune enfant) associatifs emploient entre 30 et 40% de contrats aidés. Les crèches de l’Hérault sont en difficulté, voire en danger de fermeture dès 2018 : 944 places d’accueil répondant aux besoins de 1673 familles sont concernées, 450 emplois sont menacés dont 180 de contrats aidés. C’est la qualité de l’accueil du jeune enfant ainsi que celle des salariés au travail qui est en jeu.

Chaque jour, les équipes des crèches associatives œuvrent pour améliorer l’accueil de nos enfants, malgré des moyens matériels et humains déjà limités. Parce qu’aujourd’hui leurs budgets sont très serrés, ces crèches n’auront pas demain les moyens de pallier seules le déficit financier et organisationnel entraîné par la suppression des contrats aidés.

Nous sommes donc extrêmement préoccupés et inquiets de cette décision sans appel du gouvernement car ses conséquences ne pourront être que désastreuses pour les crèches, pour les jeunes enfants qui y grandissent chaque jour mais aussi bien évidemment pour nous, parents des enfants accueillis.

Nous le savons tous, les places en crèche sont rares. Il faut parfois attendre un an, voire deux, pour obtenir une réponse favorable. Or les crèches sont essentielles pour notre République, elles ont une véritable mission citoyenne, sociale mais aussi économique : elles favorisent d’une part la mixité sociale, et d’autre part l’accès à l’emploi pour les parents qui trouvent là un mode de garde peu onéreux.

Par l’ampleur des conséquences humaines qu’elle impliquerait, la fermeture de nos crèches ou leur fonctionnement à moyens restreints nous paraît donc inconcevable.

Dans ce contexte d’urgence, nous demandons aujourd’hui à Monsieur le Préfet de l’Hérault de prendre la pleine mesure de cette situation alarmante et d’envisager des solutions pour garantir la continuité d’ un accueil de qualité pour nos enfants au sein des crèches associatives.

Des parents concernés par la fermeture des EAJE associatifs du 34



Nicolas compte sur vous aujourd'hui

Nicolas C. a besoin de votre aide pour sa pétition “Non à la fermeture des crèches associatives de l'Hérault”. Rejoignez Nicolas et 2 907 signataires.