Non à l'expulsion de Jean-Pascal Mouthier entraînant la mort du TCM,Théâtre de la Comédie à Marseille

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


Non à l'expulsion de Jean-Pascal Mouthier et à la mort du TCM, Théâtre de la Comédie !

(Ce site va vous proposer de faire une donation, sachez que l’argent ne va pas dans les caisses du théâtre. Si vous voulez aider le TCM Théâtre de la Comédie vous pouvez faire un don sur ce lien, grand merci à vous par avance. Lien Cagnotte : http://theatremarseille.com/aidez-le-tcm )

C’est en 1999 que j’ai trouvé ce vieux théâtre à l’abandon, complétement en ruine, appartenant à l’archevêché de Marseille. Pendant plus de douze ans j’ai travaillé les jours, j’ai travaillé les nuits, seul et sans argent pour reconstruire ce lieu. Je suis très fier de mon surnom « Le facteur cheval du théâtre ».

En 2013, le théâtre a ouvert ses portes et donné jusqu’à aujourd’hui plus de 50 spectacles.

Depuis 2004, l’archevêché mon bailleur, fait procès sur procès pour obtenir mon expulsion, une première fois parce que les travaux n’allaient pas assez vite à son goût, une deuxième fois pour un soi-disant défaut d’immatriculation, et comme dirait Victor Hugo, j’en passe et des meilleurs. L’archevêché voulant manifestement à tout prix récupérer le théâtre et son terrain de 1500 mètres carrés constructibles.

Mais en 2014, c’est un nouveau procès pour des retards de loyers. Cette fois malheureusement c’était vrai. Le théâtre est pauvre, la culture est à l’agonie ! C’est alors que la mairie de Marseille et Jean-Claude Gaudin sont arrivés en promettant publiquement et solennellement de « Sauver le TCM ». Des loyers gelés, des subventions accordées, un accord trouvé et des négociations prochaines, voilà ce qu’ils ont promis.

Mais au bout de cinq ans, rien, strictement rien, aucune promesse, aucun engagement, aucune parole tenue.

Toutes les subventions ont été refusées, subventions qui auraient permis de payer les loyers et de pérenniser le théâtre.

L’archevêché n’a jamais voulu négocier et a volontairement laissé pourrir la situation…

En Avril dernier l’archevêché m’a fait un cinquième procès, mais cette fois il me demandait à moi personnellement, Jean-Pascal Mouthier, directeur du théâtre, en plus de mon expulsion, de lui payer 130 000 Euros de retard de loyer, de frais judiciaires, etc. (Il n’est jamais bon de s’attaquer aux puissants).

J’ai fait 32 jours de grève de la faim pour protester contre cette injustice, mais malgré ça le tribunal m’a condamné à l’expulsion et surtout à payer la somme de 135 000 euros… Selon que vous serez puissant ou misérable…

Grâce notamment aux milliers de soutiens que j’ai reçus, l’archevêché avait accepté de revenir sur les 135 000 euros. Le temps pour mon équipe et moi-même de déménager avec le matériel qui nous appartient et nous en restions là, de surcroit, dans un même temps la mairie centrale promettait de nous reloger (c’est bien le moindre pour une mairie qui n’a jamais rien fait pour nous)

Mais voilà, contre toute attente, le 24 juillet dernier, pendant que tout le monde était en vacances, l’archevêché a fait porter par huissier la notification du jugement rendant ainsi possible à tout moment son exécution.

Retour à la case départ !!! 32 jours de grève de la faim pour rien !!!

Si rien ne change, voilà ce qui va se passer : avec mon équipe nous serons expulsés par la force du théâtre, on saisira ma maison, ma femme, mon fils et moi-même, nous deviendrons SDF.

Tout ça à la demande de l’archevêché dans l’indifférence de la mairie de Marseille 

C’est monstrueux !!!

Mais cela ne se passera pas comme ça.

Parce qu’il y en marre de ces lobbies, de ces puissants, de ces dirigeants à qui il faut toujours dire Amen. Ils ont peut-être la loi avec eux mais pas la justice.

Ce qu’on fait au TCM, Théâtre de la Comédie, c’est ce que l’on fait actuellement à toute la culture, c’est ce que l’on fait actuellement à chacun et chacune aujourd’hui dans notre pays.

Alors, moi j’ai décidé de me lever et de dire Non, ça suffit, y en marre !!!!

Beaucoup de personnalités des Arts et des lettres m’ont déjà rejoint dans ce combat, rejoignez-nous et ensemble Résistons et Espérons.

Jean-Pascal Mouthier directeur du TCM, Théâtre de la Comédie, Marseille 

Membres du comité de soutien :                   

Ariane Ascaride (comédienne), Pierre Ascaride (comédien et metteur en scène), Pierre Béziers (Théâtre du Maquis), Henri-Frédéric Blanc (écrivain), Centofanti Laurent (Journaliste et rédacteur en chef journal Ventilo), Hervé Bismuth (enseignant-chercheur), Thierry Bosc (Comédien), Dominique Bluzet (directeur de théâtres), Jacques Boudet (comédien), Jean Contrucci (écrivain), Georges Boeuf (compositeur), Philippe Caubère (comédien et metteur en scène), Denis d’Antoni (Théâtre d’Aix), Jérome Deschamps (metteur en scène), Prosper Diss (Théâtre du Sablier), Nicole Ferroni (comédienne et journaliste France inter), Gavroche (Journaliste Médiapart), Guy Foissy (Auteur), ,Médéric Gasquet-Cyrus (linguiste et éditeur), Luc de Goustine (écrivain et éditeur),  Robert Guédiguian, (cinéaste), Jacques Hansen (comédien et metteur en scène), Hubert Colas (comédien-dramaturge), Imhotep ( compositeur ), Jean Kéhayan (journaliste et écrivain), Jack Lang (Directeur de l'institut du monde Arabe et ancien ministre de la culture et de l'éducation national)  Xavier-Adrien Laurent (comédien et auteur dramatique), Cyril Lecomte (comédien), Liza (FR3-Vaqui), Marcus Malte (écrivain), Roger Martelli (co-directeur du magazine "Regards"), Jean-Louis Martinelli (metteur en scène), Richard Martin (Théâtre Toursky), Gérard Meylan (comédien), Frédéric Muhl (comédien et metteur en scène), Anne-Marie et Frédéric Ortiz (Théâtre Off), Noëlle Perna (comédienne), Didier Pralon (Professeur honoraire des universités), Bernard Urbain (Théâtre Toursky), Bruno Raffaelli (comédien-sociétaire de la Comédie française), Charles Roubaud (metteur en scène), Luc Tartar(comédien et auteur), Eric Thomas (journaliste France bleu Provence), Serge Valletti (écrivain, comédien, metteur en scène), Serge Scotto (écrivain), Karin Viard (comédienne), Maurice Vinçon (comédien et metteur en scène)

nous demandons que cette expulsion soit refusée et que ce théâtre puisse continuer à vivre.