Petition Closed
6,332
Supporters

L'armée suisse prévoit l'achat de 6 drones israéliens pour un montant de 300-400 millions de francs. La décision finale d'achat de ces engins, "testés" sur le terrain au cours de multiples opérations contre des populations palestiniennes, est pour 2014. BDS CH s'oppose à ce que l'argent du contribuable soit employé au renforcement de l'économie israélienne en général et celle de l'armement en particulier. En tant que gardienne du Droit International Humanitaire, la Suisse n'a pas à conclure des accords commerciaux avec ce pays, surtout dans ce domaine de l'armement.

Cette pétition est soutenue par:

 

attac suisse - Centre Europe Tiers-Monde - Collectif Urgence Palestine Genève - Collectif Urgence Palestine Vaud - Communauté genevoise d'action syndicale - Droit pour tous - Free Palestine - Gerechtigkeit und Frieden in Palästina - Gesellschaft Schweiz-Palästina - Grünes Bündnis der Stadt Bern - Groupe pour une Suisse sans armée Genève - Mouvement pour le socialisme - Nahostfrieden.ch - Parti suisse du Travail/Partei der Arbeit der Schweiz - Palästina-Solidarität Region Basel – SolidaritéS

Alternative Information Center (IL/PT) - Association Couserans-Palestine (FR) - BDS Berlin (DE) - BDS Italia (IT) - Begegnungszentrum für aktive Gewaltlosigkeit, Bad Ischl (AT) - Capjo-Euro-Palestine (FR) - Collectif 69 (FR) - Comité Palestine TAM-81 (FR) - Israeli Citizens for BDS (IL) - (Stand:22.08.2013)

 

Letter to
parlement et conseil federal suisse
Dans le cadre de son programme d'armement 2015, l'armeée suisse projette l'acquisition de 6 nouveaux drones. Elle fera son choix entre deux modèles israeéliens, le Heron 1 d'Israel Aerospace Industries (IAI) et le Hermes 900 de Elbit Systems, dont des experts du DDPS et d'armasuisse sont en train d'évaluer les performances. Le choix définitif se fera en 2014. Le coût estimé de cette opération se situe entre 300 et 400 millions de francs.
La collaboration militaire avec Israël contredit aux engagements de la Suisse en sa qualité d'Etat dépositaire des Conventions de Genève, mais aussi à ses obligations juridiques en tant qu'Etat signataire de ces Conventions. Un des piliers du droit international humanitaire est la 4e Convention de Genève dont l'objet est la protection des populations civiles sous occupation militaire d'une force ennemie. Depuis de décennies l'Etat d'Israël viole nombre d'articles de ce corpus juridique avec sa politique d'occupation et de colonisation de terres palestiniennes.
IAI et Elbit Systems ont développé et testé leurs appareils en surveillant, en réprimant et en tuant des Palestiniens, dont de nombreux civils. À ce titre, ces deux compagnies sont éminemment complices de l'entreprise de répression menée par l'État d'Israël
Avec I'achat de drones israéliens la Suisse financerait une technologie qui a été développée et testée dans le cadre de la politique répressive à l'égard des civils palestiniens en violation de la 4ème Convention de Genève.
Nous exigeons que le parlement et Conseil fédéral renoncent à ce projet d'achat de drones de fabrication israélienne et mettent fin à la collaboration militaire avec cet Etat jusqu'à ce qu'il respecte le droit international.