Protéger d'urgence les anciens salariés d'Arjowiggins Security et sauvegarder les actifs

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Anciens d'Arjowiggins Security a lancé cette pétition adressée à nicole Belloubet

Le 16 Janvier 2019, le Tribunal de Commerce de Nanterre (92) a prononcé la mise en liquidation judiciaire de la société Arjowiggins Security. Sur l'aspect social, cette décision a conduit à la suppression de 242 emplois directs et à la disparition d'un savoir faire existant depuis 1580, reconnu sur toute la planète et primé de nombreuses fois pour les innovations apportées dans le domaine de la protection de documents (billets de banque, passeports, cartes grises, etc.).

Sur le plan juridique, la mise en liquidation a conduit à la nomination d'un mandataire et d'un liquidateur. 

Le jugement rendu le 16 Janvier donne un délai de 2 ans à ces derniers pour agir et traiter le dossier.

Il existe aujourd'hui 2 projets de reprise de l'entreprise avec, dans les 2 cas,  l'opportunité de recréation de 130 emplois directs dès 2019 et jusqu'à 250 emplois d'ici 3 ans. Les projets ont reçu de nombreux soutiens, à commencer par les anciens salariés, des partenaires institutionnels, des partenaires politiques et des partenaires financiers. Aujourd'hui chacun des projets a besoin de temps pour finaliser les opérations de rassemblement des fonds privés nécessaires au redémarrage de l'usine de Jouy-Sur-Morin.

Cependant, le liquidateur en charge du dossier souhaite faire du zèle et menace les anciens salariés qui ont espoir de retrouver un travail dans les prochains mois. Ainsi 2 salariés sont convoqués devant le TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de Meaux (77) le 15 mai à 09H00 pour avoir participé au maintien en l'état, des locaux et des installations industrielles ces dernières semaines et s'assurer que l'usine puisse redémarrer dans les meilleures conditions. Les anciens salariés à qui l'on a brisé la carrière, la situation financière et parfois la famille, n'ont à priori pas perdu suffisamment aux yeux de ce liquidateur pressé d'encaisser 4% du montant de la vente des actifs sur le dos de la misère !

Ce même liquidateur qui dispose de 24 mois pour agir et qui a été informé des projets de reprise, se moque de la détresse des anciens salariés qui ne retrouveront pas de travail similaire car leur métier n'existe plus en France !  Il se moque des opportunités d'emploi car s'il parvient à revendre les actifs au prix de leur évaluation il empochera 4% de 12 307 894 € soit 492 000 € de bénéfices dans sa poche ! 

Ainsi nous comprenons pourquoi le lièvre (liquidateur) est aussi pressé et déterminé à supprimer toute chance de renaissance d'un projet industriel.

Aujourd'hui nous demandons votre soutien pour permettre aux salariés qui sont attaqués par ce monstrueux personnage, d'avoir un soutien public extérieur ainsi que pour donner une chance à l'un des deux projets d'aboutir et de créer des emplois. Soutenez les Tortues (ex-salariés) !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !