Petition Closed

Ne laissons pas se dessiner le spectre d'un nouveau génocide au Kurdistan de Syrie

Monsieur le Président,

La province de Kobanê (Aïn al-Arab en arabe) au nord de la Syrie complètement encerclée par l’Etat Islamique (EI) est dans une situation dramatique

Disposant d’armements lourds, chars, véhicules blindés, pièces d’artillerie, ces groupes qui sèment la terreur et qui se sont illustrés par des actes de barbarie perpétrés en Irak à l’encontre de Chrétiens et de Yézidis, se sont emparés d’au moins 105 villages kurdes (ou peuplés majoritairement de Kurdes) des environs de Kobanê et, selon l’ONU, une centaine d’autres localités ont été évacuées de crainte qu’elles ne tombent sous l’emprise des djihadistes.

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme a alerté les instances internationales sur le risque de voir se perpétrer un véritable génocide.

Aujourd’hui, c’est la ville même de Kobanê qui est menacée avec la crainte d’un exode de plus 400 000 personnes. On assiste déjà à une situation humanitaire catastrophique avec l’afflux de centaines de milliers de réfugiés ayant fui le Nord-Est de la Syrie vers la Turquie pour échapper aux djihadistes.

Dans un pays ravagé par la guerre, le Kurdistan Syrien ou le Rojava, faisait jusqu’alors figure d’enclave pacifiée où se sont réfugiés de nombreux Syriens, Arabes, Arméniens et Syriaques.

Relativement épargnés par les combats et protégés par les YPG (milices populaires), les Kurdes de Syrie ont instauré, sous l'égide du parti majoritaire PYD et d'autres composantes politiques, une autonomie de gestion dont les pivots sont la démocratie, la protection des différentes communautés ethniques et religieuses et l'égalité hommes-femmes.

Lorsque les djihadistes de l'EI ont attaqué la région de Sinjar en Irak, les kurdes de Syrie n'ont pas hésité à porter aide aux Chrétiens et Yézidis. En ouvrant un couloir humanitaire, ils ont sauvé des dizaines de milliers de déplacés qui s'étaient retrouvés piégés dans les montagnes de Sinjar après avoir fui les massacres.

Notre pays s’est engagé aux cotés des Irakiens et des Kurdes pour mettre un terme à l’emprise des djihadistes sur cette partie du monde et c’est une bonne chose. Il serait aujourd'hui particulièrement injuste de la part de notre pays de laisser se perpétrer à leur encontre les pires actes de barbarie.

Nous avons célébré cette année les 150 ans de la naissance du Droit International Humanitaire : aujourd’hui il est bafoué par les djihadistes, qui commettent les pires atrocités notamment envers les populations d’Irak et de Syrie.

La France est une grande Nation, il est de son devoir de protéger les populations et d’empêcher que s’écrive à la veille du 100e anniversaire du génocide arménien, un nouveau chapitre noir de l’histoire de l’Humanité.

Monsieur le Président,

Nous vous demandons solennellement d'engager notre pays aux cotés des Kurdes de Syrie et de prendre d'urgence les décisions qui s'imposent :

-  la livraison d’armes modernes aux forces kurdes engagées dans la défense de Kobanê,

- la destruction de l’armement lourd à disposition des djihadistes,

- une aide humanitaire d’envergure pour les populations concernées.

Nous vous demandons également de soutenir  toutes les initiatives politiques  prises dans le cadre de l’ONU visant à tarir les financements de l’EI et favorisant un règlement politique qui mette un terme à la violence dans cette partie du monde.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

La Coordination Nationale Solidarité Kurdistan

 

This petition was delivered to:
  • François Hollande, Président de la République Française


    La Coordination Nationale Solidarité Kurdistan (CNSK) started this petition with a single signature, and now has 13,214 supporters. Start a petition today to change something you care about.