Où est Steve ? Saisie de l'IGA par Mr Castaner

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


La Coordination Nationale des Sound Systems adresse une lettre ouverte à Mr. Castaner pour qu'une enquête soit menée sur le rôle de la préfecture de Nantes dans la tragédie qui a suivi la fête de la musique.

En effet, comme le précise la Lettre Politique de Laurent Joffrin parue dans Libération : "En faisant le choix de saisir seulement l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) d’une enquête administrative, le ministère a, de fait, verrouillé les investigations. La police des polices ne dispose effectivement d’aucun pouvoir de contrôle de l’autorité préfectorale, pourtant responsable de l’opération de maintien de l’ordre en cause."

La saisie de l'Inspection Générale de l'Administration par le Ministre de l'Intérieur permettrait une enquête visant la préfecture de Nantes. L'IGA aura pour vocation d'évaluer notamment les possibles défaillances dans les décisions prises par la préfecture en amont et durant le déroulement de la fête de la musique de Nantes. 

Pour que toute la lumière soit faite sur le drame de la fête de la musique à Nantes,

Pour que les proches de Steve puissent connaître toute la vérité,

Pour que les responsables de la bien trop probable mort de Steve soient identifiés et jugés,

Pour que la répression cesse contre tous les événements festifs,

SIGNEZ ET PARTAGEZ LA PÉTITION

NOUS DEVONS NOUS FAIRE ENTENDRE !

 

 

A l’attention de M. Christophe Castaner,

Ministre de l’Intérieur.

 

Monsieur le Ministre,

 

Au regard des informations dévoilées par le journal Libération du samedi 13 juillet concernant les événements survenus à Nantes lors de la fête de la musique le 21 juin dernier et ayant abouti à la chute de nombreuses personnes dans la Loire et à la disparition de Steve Caniço, nous nous interrogeons sur les instructions qui ont pu aboutir à un tel drame.

 

Nous avons bien pris note de votre saisine de l’IGPN qui devrait permettre de faire la lumière sur une partie de ce qui a pu se passer ce soir-là mais au regard des propos tenus dans la presse par le préfet de Loire-Atlantique et ses représentants, nous pensons qu’il est important que des questions soient posées au niveau des donneurs d’ordre impliqués dans cette intervention.

 

Nous vous demandons donc respectueusement de saisir aussi l’Inspection Générale de l’Administration afin que toute la vérité soit établie. Cela nous paraît essentiel au rétablissement de la confiance entre l’institution et les nantais, qu’ils soient habituellement participants à des rassemblements festifs ou non.

 

Dans l’espoir que vous comprendrez l’importance de notre requête et l’esprit d’apaisement qui nous anime, recevez, monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments respectueux.

 

La Coordination Nationale des Sons