Montreuil : contre la répression syndicale, solidarité avec les territoriaux attaqués.

Ce printemps, les agents de la ville de Montreuil ont mené un combat social s’opposant à des mesures de retrait d’acquis sociaux et en faveur d’un service public de qualité.
Réunis en intersyndicale CGT, FSU, FO et CNT, les agents ont mené avec force et détermination des actions visant à négocier avec l’employeur un retrait des mesures proposées.
Les actions ont été nombreuses et ont pris des formes variées comme des pétitions, des journées de grèves, des perturbations d’instances. En dépit de celles-ci, la municipalité est restée inflexible et a choisi le passage en force.

Il y a quelques jours, en plein mois d’août, des agents ayant participé au mouvement dont un représentant du personnel CGT au comité technique ont reçu à leur domicile un courrier annonçant une éventuelle sanction signée du maire adjoint au personnel : trois jours de mise à pied !

Les motifs invoqués portent sur un manque de respect envers l’employeur et notamment le maire adjoint au personnel. S'attaquant à des actions collectives menées dans le cadre d'un mouvement social respectueux des biens et des personnes, cette sanction est indigne d’une municipalité de gauche.
Cette menace de sanction ne fera pas baisser la combativité des agents. Elle compromet par contre un dialogue social de qualité.

Nos syndicats CGT, FSU, FO et CNT sont choqués de ces menaces de sanctions qui s’inscrivent dans un contexte national de répression des mouvements sociaux et du syndicalisme.

Nous demandons au maire de Montreuil de ne pas sanctionner les agents de la collectivité visés par ces menaces.

This petition will be delivered to:
  • Maire de Montreuil
    Patrice Bessac


    Intersyndicale CGT FSU FO CNT des territoriaux de Montreuil started this petition with a single signature, and now has 486 supporters. Start a petition today to change something you care about.