Appel à la mobilisation des skieurs du Mont-Sainte-Anne

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Aux gestionnaires du MSA : vos clients skieurs ne sont pas naïfs !! La prochaine saison de ski alpin risque fortement d’être compromise: équipements désuets, télécabine en panne, enjeux de sécurité, diminution voire annulation de services due aux mesures sanitaires nécessaires en temps de pandémie, etc. Face à un bris de confiance généralisé, nous, les abonnés et clients, réclamons que le Mont-Ste-Anne adopte instamment un modèle de tarification adapté à la réalité. Ce modèle est constitué d’achat en ligne de billets quotidiens, à un taux correspondant aux services offerts. Ces achats de billets journaliers s’accumulent pour chaque skieur jusqu’à concurrence du montant qu’aurait valu une passe de saison. Pour le reste de la saison, le client est alors réputé avoir fait l’acquisition d’une passe de saison, et peut donc skier gratuitement. C’EST LA SEULE FORMULE HONNÊTE ET ADAPTÉE À LA SITUATION QUE VOUS DEVEZ OFFRIR À VOS CLIENTS. C’est ce que d’autres stations de ski ont déjà promis et présentés à leurs clients. L’erreur que vous faites est de nous prendre pour acquis.

Amis.es abonnés et clients du MSA : Il est grand temps de se mobiliser ! Les actuels propriétaires et gestionnaires de la station nous prennent vraiment pour des cons. Le MSA veut qu’on leur fasse aveuglément confiance, en nous incitant à reprendre un billet de saison, sauf que les modalités de remboursement ou dédommagement en cas de bris de services sont obscures et douteuses. Rien ne garantit une continuité de services équivalente à la valeur d’un billet de saison. Il ne faudrait surtout pas que le Gouvernement du Québec ajoute des deniers publics dans le contexte actuel où le propriétaire néglige ses clients, en plus de dilapider un actif important pour la région. Le passé étant garant de l’avenir (manque flagrant d’investissement dans les infrastructures de la montagne), ce ne serait certainement pas une solution durable! Il est plus que temps d’exiger collectivement que le Mont-Sainte-Anne devienne un fournisseur responsable et à l’écoute de ses clients.