yannick, Travailleur Handicapé bientôt à la RUE ? je dis NON !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Bonjour, je me présente "Yannick" 46 ans, bénéficiant d' une RQTH avec orientation "marché du travail vers le milieu ordinaire" jusqu' en 2021.

Après avoir repris une activité en interim (19 contrats de missions en 2 mois et demi) de fin mars 2018 à mi juin 2018, je me retrouve privé de ressources, pire mon pouvoir d 'achat a considérablement chuté ! 

En effet, avant cette reprise je percevais : pension invalidité 2è cat : 538 euros/mois+ 240 euros d 'APL+ 243 euros de complément AAH + 980 euros environ d' ARE-poleemploi.

En reprenant cette activité, je change de catégorie au niveau caisse d 'allocations familiale, je perds donc l 'APL en grande partie (je ne perçois plus que 15 euros), je perds aussi le complément AAH, je continue à toucher ma pension (qui sera suspendue au bout de 6 mois d ' activité professionnelle), je percevais mon salaire 980 euros /mois (30h au smic horaire).

il en résulte une perte considérable de revenus, sans dire que la prime d ' activité est supprimée en plus, je suis déjà fiché bdf pour surendettement, donc impossible d 'emprunter même pour une voiture d 'occasion ou seulement si ma situation s 'améliore d 'ici septembre 2018.

je n' ai pas pu payer mon loyer HLM le mois dernier (juin 2018), le bailleur me réclame donc de régulariser au plus vite (maximum sous 10 mois) sans quoi il entamera une procédure d 'expulsion à mon encontre. j' ai demandé un FSL qui risque fort d 'être refusé ( ne pouvant reprendre le paiement du loyer majoré pendant 3 mois consécutifs). je compte faire appel à une association. je suis aussi en retard pour l' edf/gdf et l' eau d 'un mois !

n 'ayant pas le droit d 'emprunter pour une voiture qui me permettrait de retrouver du travail même en horaires décalés (2X8), je dois accepter de ne pas travailler pendant 2 mois minimum cet été ce qui me dégoûte, et risque de me voir radié de pole emploi.

j' ai toujours travaillé même en esat (code de la famille, ex CAT, donc payé sous le smic). je cherche activement un emploi digne qui m 'évite de me retrouver dans la situation déjà vécue (à la rue, en foyer CHRS). je revendique mon droit au logement , mon droit au travail normalement rémunéré, c 'est à dire qu' avec un crédit auto même minime+remboursement surendettement+loyer le total fait 680 euros je dois toucher au minimum 2050 euros nets pour ne pas dépasser les 30% d'endettement légaux. il faut donc un smic à ce niveau sachant que je vais surement perdre ma pension d ici peu de mois, et mon ARE complémentaire.

Je vous demande monsieur le président de la république qui aviez pris l' engagement de faire du handicap votre priorité ( et ne venez pas me dire qu 'avec 900 euros d ' aah on y arrive !), ni que l 'apl est du "pognon de dingue "versé n 'importe comment, je demande à madame la ministre de la santé d' expliquer pourquoi les pensions et aah ne sont pas suffisantes pour vivre dignement, et aussi à la ministre du travail si elle compte augmenter significativement le SMIC à hauteur de 2300 euros bruts par mois soit augmenter le smic horaire suffisamment pour y arriver ?

sans nouvelle augmentation significative du smic, je ne pourrai pas payer mes futurs loyers, ni vivre sereinement, et me trouverai expulsable en mars 2019 environ après une procédure dont les premiers courriers m 'ont déjà été adressés.

je cherche par tous les moyens (HLM, logement très sociaux, campings) mais je me trouve bloqué.je n' ai pas envie de redormir en CHRS, ni devoir appeler le 115 après l' hiver. !

en signant cette pétition vous me montrerez votre soutien, et refuserez mon expulsion, me permettrez de retrouver un emploi dignement rémunéré et contribuerez à l' augmentation du smic en France! je vous remercie d ' avance !

Yannick B.

 



Yannick compte sur vous aujourd'hui

Yannick BUTTICAZ a besoin de votre aide pour sa pétition “monsieur le président de la république: yannick, Travailleur Handicapé bientôt à la RUE ? je dis NON !”. Rejoignez Yannick et 552 signataires.