EXIGEONS LA CRÉATION D’UN TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL POUR LE CONGO ( RDC) !

EXIGEONS LA CRÉATION D’UN TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL POUR LE CONGO ( RDC) !

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
KOPAX CONSCIENCE CONGOLAISE POUR LA PAIX a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Président de la République du Congo-RDC Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et à

Conscience Congolaise pour la Paix - KoPAX

 

Le Tribunal pénal international pour le Congo, un impératif de restitution de l'humain en RDC! 
( English message follows). 

 

 

Depuis deux décennies, la RDC est en proie à une guerre sans fin qui a fait plus de 6 millions de morts, plus de 3 millions de déplacés intérieurs et des centaines de milliers de femmes violées et détruites dans leurs corps. Le pillage des richesses du sous-sol, la spoliation des terres et l’hégémonie étrangère constituent, parmi d’autres, les motifs principaux de cette guerre injuste imposée à des populations sans armes.

 

Après plus de 60 ans de destruction, pour certains décideurs politiques, l'exigence de justice apparaît comme un retour en arrière, une perte de temps qui exacerberait les haines et les divisions entre Congolais et entre le Congo et ses agresseurs extérieurs.

 

En ce qui nous concerne, nous réaffirmons avec force que la justice restitue leur humanité bafouée aux victimes en leur accordant la parole, en valorisant leurs récits, en accueillant leurs souffrances, en reconnaissant leur statut de victimes, en condamnant les bourreaux et en obtenant de ces derniers la réparation des torts imposés à autrui. C'est après avoir obtenu justice que les victimes redeviennent des sujets humains à part entière et cessent de se considérer comme des objets sous le regard arrogant et défiant de leurs bourreaux. 

 

L'impunité encourage les criminels et alimente la guerre et l'instabilité du pays. Or, l’insécurité est un facteur dissuasif qui constitue un frein au développement. C'est du reste le but recherché par les ennemis du Congo : maintenir notre pays dans un état de tension permanente pour le garder à genou. C'est ainsi qu'ils voudraient soumettre le Congo et l'enfermer dans la domination. Un tel horizon, quand bien même il nous sera proposé par nos propres autorités, nous le rejetterons.    


 En conséquence de quoi :  

 

 Nous réitérons l’exigence de justice pour rompre le cycle de l’impunité en partant des    
 recommandations du Rapport Mapping, cheval de bataille des organisations congolaises et du Prix 
 Nobel de la Paix 2018, Dr Denis Mukwege,  

 

 Constatant la faiblesse et l’impuissance de la justice congolaise à poursuivre les auteurs des crimes   
 graves, nous demandons au Président de la République, Monsieur Félix Antoine Tshisekedi 
 Tshilombo, de saisir le Conseil de Sécurité de l'ONU aux fins de requérir la création d'un Tribunal 
 Pénal International pour le Congo. Il lui appartient de se déterminer entre ses alliances avec nos 
 agresseurs et le droit à la justice des victimes congolaises. Le peuple congolais en prendra acte.

ENGLISH: 

The International Criminal Tribunal for the Congo, an imperative for human restitution in the DRC!

For two decades, the DRC has been in the grip of an endless war that has left more than 6 million people dead, more than 3 million internally displaced and hundreds of thousands of women raped and their bodies destroyed. The plundering of the subsoil's wealth, the despoiling of land and foreign hegemony are, among others, the main reasons for this unjust war imposed on unarmed populations.

After more than 60 years of destruction, for some political decision-makers, the demand for justice appears to be a step backwards, a waste of time that would exacerbate hatreds and divisions among Congolese and between Congo and its external aggressors.

As far as we are concerned, we strongly reaffirm that justice restores their violated humanity to the victims by giving them a voice, by valuing their stories, by accepting their suffering, by recognising their status as victims, by condemning the perpetrators and by obtaining reparation from them for the wrongs imposed on others. It is only after having obtained justice that the victims become human subjects in their own right and cease to consider themselves as objects under the arrogant and defiant gaze of their executioners.

 

Impunity encourages criminals and fuels war and instability in the country. Insecurity is a deterrent to development. This is the aim of the enemies of the Congo: to keep our country in a state of permanent tension to keep it on its knees. This is how they would like to subjugate the Congo and lock it into domination. We will reject such a vision, even if it is proposed to us by our own authorities.    

As a result:

We reiterate the demand for justice in order tobreak the cycle of impunity, based on the recommendations of the Mapping Report, the workhorse of Congolese organisations and the
2018 Nobel Peace Prize winner, Dr Denis Mukwege.

Noting the weakness and powerlessness of the Congolese justice system to prosecute the perpetrators of serious crimes, we ask the President of the Republic, Mr Félix Antoine Tshisekedi
Tshilombo, to refer the matter to the UN Security Council in order to request the creation of an International Criminal Tribunal for the Congo. It is up to him to decide between his alliances with our aggressors and the right to justice of the Congolese victims. The Congolese people will take note.

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !