Pétition fermée

Un Toit c'est un DROIT

Cette pétition avait 1 519 signataires


Il y a de cela un an une poignée d’hommes et de femmes accompagnés de l'association Mille Coeurs d'Enfants, créaient le Collectif du Sherby afin de pallier les carences de l’Etat en matière d’hébergement et d'éducation.

Grâce à la réquisition citoyenne du 79 rue de Linas à Blanquefort, plus d’une vingtaine de familles avec enfants, autant de jeunes de moins de 25 ans et l'association Mille Coeurs d'Enfants ont pu trouver une solution de logement dans cette bâtisse rebaptisée « le Sherby ».
Cette maison était pour un grand nombre de personnes accueillies un lieu où se poser et se reposer, un tremplin, une transition entre la rue et un logement de droit commun le temps de se réapproprier sa propre vie, tous les gestes quotidiens oubliés, effacés par l’angoisse et l’urgence.
Ni squat, ni Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, ni communauté, lieu unique et atypique, alternatif et familial, le Sherby fut une couveuse d’initiatives citoyennes et solidaires, une ouverture sur un autre modèle de société. Le Sherby n’est plus, le Collectif est toujours debout.

Lors de l’expulsion le 20 Septembre 2016, 6 familles dont 5 enfants résidaient sur les lieux. Une seulement bénéficie à ce jour d’une prise en charge de nuitées 115 par la préfecture, mais pour combien de temps encore ? Quelle garantie offrir à ces jeunes parents ? Pour les personnes accueillies et pour toutes les autres contraintes de dormir dans la rue, le Collectif du Sherby ne cessera jamais de se battre !
Mais qu’est-ce que ce « Collectif du Sherby » ? Qui sont ces membres ? Tous ceux qui souhaitent participer à nos actions, tous ceux qui veulent s’engager à nos côtés. Des particuliers, des professionnels, des associations, des travailleurs pauvres fatigués, des familles expulsées, laissées à la rue, des gens exclus du marché du logement faute de ressources suffisantes, des jeunes chômeurs, des retraités, des enfants, des gens révoltés contre le système qui favorise les inégalités, des optimistes qui comptent bien le changer, des militants, des étudiants, des utopistes, des zadistes, des électeurs, des hommes et des femmes solidaires unis par la même volonté, poussés par la même colère. La loi du 05 Mars 2007 dite loi DALO donne à tout préfet le pouvoir d’accorder la réquisition de biens publics ou privés laissés vacants depuis plus de deux ans. Vous avez ce pouvoir Monsieur le préfet et la région Aquitaine ne manque ni de familles à loger, ni de biens publics vacants, une simple recherche cadastrale suffit à le confirmer. Pourquoi Monsieur le préfet, ne pas appliquer une loi votée pour protéger les citoyens et rendre une réquisition légale ? Pourquoi mettre 6 familles avec de jeunes enfants en danger en ordonnant leur expulsion sans solution de relogement avant la période hivernale ? Retour à la case misère et précarité ?

Nous n’y croyons plus, Monsieur le Préfet...
Nous ne croyons plus que l’Etat puisse être de providence et subvenir aux besoins du peuple. Nous ne croyons plus en ses institutions et ses autorités.
Nous ne croyons plus. Nous n’attendons plus. Nous nous mobilisons. Nous agissons.
Nous réquisitionnons des bâtiments publics laissés à l’abandon, tel le Sherby. Nous ne réquisitionnons pas par fantaisie ou par volonté de nuire, nous dénonçons l’inusité de la loi Dalo, la vacuité des biens publics quand tant d’hommes, de femmes et d’enfants dorment dehors.
Certains parmi nous sont contraints de se loger ainsi faute de revenus pour payer un loyer, d’autres par ce choix trouvent un moyen de s’émanciper.
Nous occupons intelligemment, nous partageons : les moments, les espaces, les savoirs, les activités, les joies, les peines...
Nous organisons des rencontres, des festivals, des ateliers, d’accès libres et gratuits, sans discriminations raciales, sociales ou religieuses : nous créons du lien.
Nous luttons efficacement contre le gaspillage alimentaire, nous redistribuons gratuitement aux plus défavorisés.
Nous recyclons, nous cultivons.
Nous ne dégradons pas, nous rebâtissons : une autre vision, un autre monde, le champ des possibles.

Grâce aux deux associations porteuses : Mille Cœurs d’Enfants et Les Enfants de Coluche, nous contribuons à notre échelle à changer ce modèle de société capitaliste et pyramidal que nous jugeons obsolète, consumériste et inhumain en axant nos actions sur des valeurs telles que le partage, l’entraide et la solidarité. Nous fonctionnons sur un système de gouvernance horizontal, en autogestion, il n’y a pas de chef, pas de hiérarchie, nul ne peut se prétendre supérieur. Les décisions se prennent collectivement.
Nous ne percevons aucune subvention, nous sommes et tenons à rester libres et autonomes financièrement. Nous ne comptons plus sur un Etat qui appauvri son peuple au nom de la dette pour gérer nos vies « en bon père de famille », nous pensons qu’il ne peut faire partie de la solution dès lors qu’il contribue au problème. Mais nous croyons en nous, en la capacité de l’être humain à refuser la fatalité et à se mobiliser pour son bien- être et sa dignité.
Le Sherby n’est plus, mais à travers le Collectif, le combat continue. Il vous appartient, Monsieur le Préfet, de vous engager aux côtés de vos concitoyens dans une cause juste, équitable.
Il vous appartient, Monsieur le préfet, d’ordonner la réquisition d’un lieu comme le Sherby afin que nous puissions reprendre nos activités humaines et humanitaires là où vos forces de l’ordre les ont stoppées.
Il ne tient qu’à vous, Monsieur le préfet, représentant de l’Etat sur le département de la Gironde, de redonner à cette classe politique en laquelle bien peu croient encore, une once d’humanité.

Aussi, nous, membres du Collectif du Sherby, sollicitons Monsieur le Préfet de la Gironde, votre haute bienveillance pour la réquisition immédiate d’un bâtiment pouvant accueillir les 6 familles antérieurement hébergées par le Sherby et toutes les autres qui ne trouvent aucune solution auprès des administrations de notre pays.

Dans l’attente d’une issue que nous espérons favorable, veuillez agréer Monsieur le Préfet de la Gironde, l’expression de nos salutations distinguées.

Le Collectif du Sherby.
Eva, Shirley, Dada, Minou, Gaga, Ti Rom, Boulou, Johnny, Hoc, Pitchoun, Max, Ti David, Nafie et sa fille Ajla (3ans),Lydie et sa fille Rose (22 mois), Quentin
Lydia et son fils Stephen (14 mois), Tony,Ilya et Fanny .

Collectif du Sherby-Mille Coeurs d'Enfants- Les Enfants de Coluche



Collectif du Sherby compte sur vous aujourd'hui

Collectif du Sherby a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Le Préfet de la Gironde: Un Toit c'est un DROIT”. Rejoignez Collectif du Sherby et 1 518 signataires.