Pétition fermée

Monsieur le Maire d'Ivry sur Seine: Non à l'antenne relais face aux écoles (Ivry sur Seine)

Cette pétition avait 90 signataires


Non à l’installation d’une seconde antenne relais de téléphonie mobile en face du groupe scolaire Joliot-Curie (Ivry sur Seine).

Le 15 mai 2013 a été votée en assemblée générale de copropriétaires de la résidence Le Zénith (34 rue Raspail, Ivry sur Seine) l’autorisation donnée à Free d’installer une antenne relais (bail de 12 ans). Cette antenne relais sera la seconde à être installée sur le toit de l’immeuble du 34 rue Raspail : le bail accordé à Bouygues en 1999 pour son antenne relais a été renouvelé en 2011.

Nous, parents d’élèves fréquentant les écoles voisines, enseignants, habitants de la résidence Le Zénith et riverains, nous insurgeons contre l’installation de cette seconde antenne relais.
Nous sommes choqués par l’absence de concertation et d’information des riverains et par la proximité de ces antennes relais avec de nombreux équipements scolaires ou de petite enfance.

Bien sûr, il nous est opposé que les radiations émises sont inférieures aux seuils recommandés en France, mais :
- Qui assure actuellement ces mesures ?
- Où les résultats de ces mesures sont-ils consultables (les dernières mesures réalisées à cette adresse et publiées sur le site Cartoradio de l’ANFR remontent à 2005) ?
- En France, la valeur limite d’exposition la plus faible fixée par le décret du 3 mai 2002 est de 28 V/m (61 V/m pour l’UMTS – téléphonie 3G -) : que penser des seuils règlementaires en France quand on sait que dans de nombreux pays voisins ils sont de 3V/m (Autriche, Grèce, Belgique, Luxembourg), voire plus bas encore (0,6 V/m en Toscane et dans le Comté de Salzbourg) ?
- le Conseil de l’Europe a, en mai 2011, recommandé d’abaisser les seuils d’exposition des antennes relais à 0,6V/m dans un premier temps puis à 0,2 V/m à moyen terme (résolution 1815, sur « le danger potentiel des champs électromagnétiques et leur effet sur l’environnement »).
- Enfin, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé en 2011 les ondes comme « potentiellement cancérigènes » ; cependant, les opérateurs continuent de faire prévaloir l’avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), datant de 2009, pour écarter tout danger.

En conséquence, les pétitionnaires demandent à Monsieur le Maire d’Ivry sur Seine, au nom du principe de précaution, de ne pas signer l’autorisation de travaux pour l’installation de l’antenne relais au 34 rue Raspail et de faire effectuer et rendre publiques toutes les mesures nécessaires dans les logements et équipements scolaires avoisinants.



Collectif riverains compte sur vous aujourd'hui

Collectif riverains RASPAIL a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Maire d'Ivry sur Seine: Non à l'antenne relais face aux écoles (Ivry sur Seine)”. Rejoignez Collectif riverains et 89 signataires.