autorisation de continuer à nourrir les chats libres d'Avilley ( 25680)

autorisation de continuer à nourrir les chats libres d'Avilley ( 25680)

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Association de Protection des Chats Errants du Val du Crenu a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Maire d'Avilley

L’Association de Protection des Chats Errants du Val du Crenu  demande au Maire d’Avilley de bien vouloir suivre les traces de son prédécesseur en ne faisant pas obstacle au nourrissage de chats de la Commune d’Avilley.

Il y a 8 ans, son prédécesseur avait confié le soin à l’association de récupérer les 11 chats et 3 chiens d’un chanteur de rue décédé. Plus tard, l’association a recueilli une fois de plus les 5 chats d’une  voisine décédée.

L’association a procédé aux stérilisations nécessaires (une quinzaine) à ses frais.

Petit rappel des dispositions légales en faveur des chat errants :

Le CHAT ERRANT EST RECONNU ANIMAL DOMESTIQUE par l’arrêté du 3 avril 2014 fixant les règles sanitaires et de protection animale auxquelles doivent satisfaire les activités liées aux animaux de compagnie d'espèces domestiques relevant du IV de l'article L. 214-6 du code rural et de la pêche maritime."

Le fait de nourrir les chats libres  présente plusieurs avantages :   il évite l'éventration des poubelles et l'intrusion chez les personnes de chats affamés et en quête de nourriture

Il maintient les chats dans un état sanitaire satisfaisant et réduit donc les risques sanitaires car des animaux affaiblis par manque de nourriture et d’eau vont inévitablement déclarer et propager des maladies.

Il permet de fixer une population féline à un endroit, et par là même de procéder aux stérilisations nécessaires (le but étant d’éviter une prolifération)

Et pour terminer, le fait de priver de nourriture et d’abreuvement un animal domestique est une cruauté passive, conformément à l’Article R214-17 du Code Rural  

Nous demandons donc à Monsieur le Maire de bien vouloir revenir sa décision et de suivre l'exemple d’un certain nombre de municipalités de la  région Île-de-France. En effet, cette région a lancé le label régional « Ville amie des Animaux ». Ce label est le fruit d’un travail de concertation entre la Région et les associations qui avait abouti à 36 propositions pour favoriser le bien-être et le respect animal sur le territoire Francilien.

 Ce label régional soutenu par de nombreuses associations de protection animale et par l’Ordre national des vétérinaires, a pour objectif de récompenser  annuellement les actions des communes les plus actives en matière de bien-être animal. Ce label est la reconnaissance des réalisations concrètes mises en place dans les communes en faveur du bien être animal.

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !