Non à l'expulsion d'Aly Diawara

0 a signé. Prochain objectif : 50 000 !


Aly Diawara, Guinéen, est en France depuis novembre 2015.  Il vit avec sa compagne, Ingrid Berthet, depuis juin 2018.

Ensemble, ils ont construit une vie de famille, entourés d'amis. Aly s'est engagé dans une association et dans le club de football d'Amboise où il gère l'équipe de Sénior.

Avec sa compagne, ils ont voulu se marier mais un maire, sans même les rencontrer, en a décidé autrement en faisant une suspicion de mariage blanc.

Débouté du droit d'asile, Aly s'est vu être assigné deux fois à résidence. Pendant ce temps, une enquête sociale a été faite pour vérifier la fiabilité de son union avec sa compagne. Avant de recevoir les conclusions de celle-ci, Aly a été emmené mercredi 27 novembre au centre de rétention à Rennes. Vendredi 28 novembre, il est passé devant le Juge des libertés et de la détention qui a refusé sa remise en liberté. Un laissez-passer a été demandé à l'Ambassade de Guinée pour l’expulser dans son pays.

Aly risque donc d'être expulsé dans les prochains jours. Sa compagne est enceinte de 4 mois.

Nous, sa famille, ses amis, les membres d'associations, les membres du Club de football d'Amboise, demandons que sa situation soit à nouveau étudiée parce que nous ne pouvons pas nous résoudre à imaginer son enfant naître sans lui

Nous demandons la réévaluation de sa situation car Aly est engagé et inséré là où il vit, que c'est un homme qui a toujours fait preuve de respect envers les autre et de soutien auprès des jeunes dans le Val d'Amboise.