Moi, le peuple, à toi, force de l'ordre.

Moi, le peuple, à toi, force de l'ordre.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Clément FRÈRE a lancé cette pétition adressée à police et à

Moi, le peuple, à toi, force de l'ordre…

Entendons-nous, parlons de lui… 

Je souffres, tu m'entends, je ne respires plus, tu me vois, j'ai peur, tu le sais, je cris, tu m'étouffes, je n'ai plus d'abris. 

Il m'oppresse, tu le soutiens, il me vole, tu fermes les yeux, il m'appauvrit, tu regardes, il me divise, tu cautionnes. 

Il m'empoisonne, tu laisses faire, il privatise le luxe, tu normalises, je peux le vivre aussi, il me maltraite, tu le nis, il m'oblige, tu l'aides. 

Il me conditionne, il t'a éduqué, il me formate, tu ne le vois pas, il nous manipule, nous le protégeons, j'agonises. 

Il me rend esclave, je te payes, je suis la démocratie, tu le sers lui, l'oligarchie, je me divises, il se frotte les mains. 

Il ne me rend pas heureux, je le sers, tu y veilles, je me plains, tu es fataliste, je penses que le changement est impossible, il gagne. 

Je me lèves tous les matins pour lui, je n'ai plus envie, je pleures, tu me dis de serrer les dents, il me fait miroiter une amélioration. 

Il me brise spirituellement, il m'use physiquement, je crois bien faire, je donnes, je me forces, il me mène dans la douleur.

Je m'ennuis, je veux voyager, je veux rencontrer, je veux évoluer, je veux apprendre l'essentiel existentiel. 

il n'est pas pour, il n'a pas le temps, il est l'usine, nous sommes ses machines, débranchons. 

Je crois en toi, tu ne peux rien faire, je suis seul, je suis éduqué pour le rester, tu es 400 milles hommes et femmes, tu sais te battre. 

Je suis individualiste, tu es formé à faire en groupe, tu es ma force, tu es mon tempérament, tu gardes le silence. 

Tu peux être mon sauveur, tu es mon bourreau, il est le juge, tu arrives après mes drames, je veux que tu sois là avant. 

Tu te soumets à lui, je me défends, tu me fais taire, je me soumets, je veux la paix, tu gardes l'enfer. 

J'évites de te croiser, je viens quand je n'ai pas le choix, tu m'accueilles, je ne suis qu'un dossier, tu es blasé de ton métier. 

Je réclames la liberté, il place les barrières, tu les maintiens, je suis prisonnier, tu es maton, la prison c'est ma rue, ma télévision. 

Je rêves d'égalité, Il m'interdit par ses lois, il est chez lui, il nous possède, il détruit nos vies, nous détruisons notre terre. 

Je me rebelles, tu ne m'aimes plus, je t'inssuportes, tu ne t'en sors pas, je t'exaspéres, tu me fais peur. 

Je veux une vraie fraternité, il ne m'a pas appris, tu as appris, je suis paralysé, tu es une équipe, tu es mon élite, ma puissance. 

Tu es probablement l'étincelle de la libération, je serai les flammes de la vie, il sera forcé de réchauffer nos cœurs. 

Je veux que tu t'occupes de moi, tu pars prendre soin d'un autre pays, installes d'abord la paix en moi, il s'inspirera. 

Prends soin de moi, tu peux me faire rire, réapprends à m'aimer, je t'en supplies, Il m'a rendu mauvais, je vais vite m'améliorer. 

Je suis né, Il m'a abandonné, tu l'as accepté, il m'a rendu lâche, je fais semblant de bien aller, je portes des masques.

Ça va, oui, non, ça ne va pas, je me mens à moi même, il m'a appris à le faire pour mieux surmonter son enfer. 

Je suis obligé de faire ce que je n'aime pas, tu trouves cela normal, il est au sommet de son art, j'éduque mes enfants sur ses bases. 

Tu dis qu'avoir mal c'est normal, je dis qu'il est normal que mon enfant pleure, il dit que la colère humaine n'est pas soignable. 

Je vis ma vie par procuration, Il me jette des miettes, j'ai faim de vie, ma famille n'a pas réussie, je le regardes profiter de sa vie. 

Je meurs, je survis, il me nourrit pour me maintenir en vie, il me fait de petits prix empoisonnés, il me vole ma qualité de vie. 

il me suggère de le remercier, tu m'encourage à le faire, j'adoptes un conditionnement d'esclave, j'ai une semaine de bonheur. 

J'acceptes la médiocrité, je me contentes, tu tolères le mal, il est injuste, tu es la justice, il protège l'inégalité, tu lui permets de voler. 

Tu peux tuer pour l'argent, je me prostitues pour l'argent, il pille ma planète pour l'argent, je me drogues, je suis le seul coupable. 

Je suis frustré, je suis en colère, tu t'en fous, je veux découvrir, je veux aimer, tu ne m'en donnes pas les forces. 

Je crois au changement, il m'a menti, je veux faire le bien, j'ai les solutions, tu en parles, il me bâillonne grâce à toi.

Je manifestes, j'ai pu parler avec une part de toi, tu sais tout, tu es desemparé, tu ne voudrais pas me faire tout ça. 

Je te fais souffrir, je me moques parfois de toi, tu me le rends bien, il ne te respecte pas, tu le laisses bafouer ton travail. 

Tu travailles pour la paix, je suis malade, il est la maladie, il est argent, il est éducation, il est domination, tu es l'obligation. 

Tu es noyés dans mes problemes de surfaces, je veux traiter nos problèmes de fonds, il me fait croire que c'est impossible. 

Je subis les millions de problèmes de surfaces, tu ne me soignes pas, tu es le garrot, il est l'hémorragie ancestrale. 

Je veux mourir, je fumes, je bois, je m'emfermes, je me détruit seul, tu peux voir ce qu'il a fait de moi, j'ai perdu l'envie. 

Tu stagnes dans tes enquêtes, j'avances dans mes crimes, il rigole, tu as ton sale air, tu risques ta vie, tu la perds. 

Je t'aime de loin, je te dis des mots sans te toucher, il t'a tué en m'abandonnant, paix à ton âme, enfer routinier pour les nôtres. 

Je suis le coupable, je suis le diable, il est Dieu, il travaille pour mon bonheur, tu es qui, tu fais quoi, tu veux quoi ? 

Il veut que les uns aient besoins du malheur des autres pour obtenir un salaire, tu le protèges, je me marches dessus tout seul.

Je me piétines pour survivre, il éduque des premiers, j'abandonnes les derniers, il est pyramidal et solide, tu me laisses tomber. 

Je n'ai pas d'armes, je t'en ai acheté, tu pourrais les utiliser pour établir la paix, tu préserves l'enfer, il est irrespirable. 

Mais qui est-il ? Nous ou lui ? Toi ? Mais d'où vient-il ? Changera t'il ? Évolue t'il ? Nous voit-il ? A t'il un cœur ? 

Tu as grandi avec moi, j'aimerais te suivre, tu n'es plus là, il m'a volé ma force, je subis, je patientes péniblement, tu ne te réveilles pas.

Il peut nourrir tout le monde, je laisses mes enfants mourrir de faim par delà mes stupides frontières, tu fermes les yeux. 

Tu me dis que l'on ne peut rien faire, je ne te crois pas, il nous oblige à la haute cruauté, nous manquons de culture, de courage, de bonnes volontés. 

Je veux nettoyer ma planète, je veux installer le revenu universel, je veux assainir ma nourriture, je veux sauver. 

Je veux planter à manger partout, je veux cultiver autrement, tu dois m'aider, Il nous a volé nos terres.

Je peux apprendre cent fois plus vite, je peux faire mille fois mieux, il veut délaisser des parts de moi même, tu valides peut être. 

Je veux apprendre à aimer, il veut m'apprendre l'orthographe, je ne maîtrises pas les cris, tu me juges. 

Je veux une nouvelle éducation, je veux être libre et enjoué, je veux qu'on m'apprenne à faire ensemble, je veux fuir la routine. 

Il veut m'apprendre ce qu'il aime, tu peux le remplacer s'il te plaît, je veux apprendre ce que j'aime, tu finira par profiter de mes dons. 

Je n'ai pas le temps, tu peux me donner de l'air, je suis fatigué, je cours, je vais nulle part, tu tournes en rond, je te suis, il se marre. 

Je veux vivre uni, il veut des faux semblants de libertés, d'égalités ou de fraternités, je veux la vérité et l'amour. 

Je veux voter pour le peuple, tu veux voter pour une part du peuple, il nous fait voter pour lui même, voter c'est se diviser. 

Je portes la volonté, tu es maître de l'action, il croit être ton patron, tu crois qu'il te donne ton argent, tu as peur, je suis là. 

Il me fait faire n'importe quoi, il vient de Chine cette fois, tu l'accueilles encore chez toi, mais j'étais déjà là, qui suis-je ? 

Tu es un peu raciste, je n'y suis pas pour rien, je suis frustré, je suis jaloux, je ne vis pas, je hurles, il est coupable, tu crois que c'est moi.

Je te dis mes vérités, tu peux les nier, tu peux me prouver ton amour, il peut te maintenir sous ses ordres, je peux continuer de pleurer.

Tu es le cœur du noeud, je suis le noeud du cœur, il est le noeud et le cœur, nous sommes le cancer, je veux guérir. 

Tu es la part de moi qui agit, tu t'es engagé pour me protéger, tu es ma plus grande force, tu es ma première ligne, je te suis. 

Je veux une véritable démocratie, tu peux m'aider à l'installer, tu es capables, je ne peux rien sans toi, tu m'en empêches. 

Je fais un enfant, je ne devrais pas, je ne suis pas heureux, il ne le sera pas, sauf si tu es là, dans notre habitat.

Tu veilles à mon bonheur, je t'offres le pouvoir, tu me protéges véritablement, je te cuisines de petits plats. 

Je n'ai plus peur, j'ai les solutions, il me manque juste ma force, nous aurons ensuite le courage.

Je suis toi, tu es moi, il est nous, nous sommes toi, vous êtes moi, ils sont malheureux.

Je demandes la loi martial, tu te mets en place, je veux que tu unifies mes forces, il doit être paralysé. 

Je veux les vrais droits de l'homme, je prônes ma devise profondément, tu es liberté, égalité, fraternité, il est fini. 

Je suis ton patron, je payes ton salaire, il te le transmet, je te veux à ma porte, tu sera bien veillant, tu prendra soin de moi en priorité. 

J'ai besoin que tu partages cette lettre, il la verra, tu le quittera, il se joindra à nous, je prendrai soin de lui, nous avancerons enfin. 

L'esprit de 7 lettres

https://www.youtube.com/playlist?list=PLpA3hkEhBYrGAimbKWCiiJUhmTqd4b80M

*Oligarchie : Pouvoir à un petit nombre de personnes, soumi aux lobbys, manipulés par des maîtres financiers, de gré ou de force. Tous captifs des lois naturelles d'un système économique et social malsain, assassin et destructeur. 

Cette lettre ne s'en prend à aucun être humain, il n'y a qu'un seul coupable, soit on l'oblige à ne plus l'être, soit on l'incite à continuer jusqu'à l'extinction de l'humanité, merci. 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !