Macron Démission

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


"Je suis seul responsable et qu'ils viennent me chercher".
Cette bravade et véritable bras d'honneur d'Emmanuel Macron au peuple français doit être relevé.
Il sait très bien que la destitution prévue par l'article 68 de la constitution française ne sera pas appliquée car nécessitant le vote des 2/3 du parlement.
Pourtant il en relève, car entre le 2 mai et le moment où il a été contraint de démissionner son ami Benalla, suite aux révélations du Monde, il a couvert celui-ci en lui confiant de nouvelles missions publiques ou privées et lui attribuant des avantages matériels non accordés d'habitude à un simple bagagiste.

Le premier alinéa de l'article 68 :
"Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour".
En protégeant son ami (qui est à son honneur d'ami mais pas de président de la République) pendant toute une période où l'affaire n'était pas publique il a effectivement manqué à ses devoirs qui aurait dû l'amener à saisir le Procureur de la République en vertu de l'article 40 2e alinéa du code de procédure pénale : "Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs".

Or le Président de la République "seul responsable" est bien une autorité constituée. Et il y a un délai de plus de deux mois entre la "trahison" constatée et la saisine de la Justice.
Il faut aussi rappeler que dans l'affaire du Watergate aux USA où une procédure de destitution (plus simple qu'en France) s'engageait contre le Président Nixon, c'est le poids de l'opinion publique qui a amené celui-ci à démissionner.

Nous vous proposons de faire de même en France en mobilisant l'opinion publique pour exiger sa démission d'abord en signant cette pétition et en la partageant mais aussi en faisant votre la proposition faite plus bas.

Des initiatives diverses sont actuellement en train de se prendre allant de la pétition aux rassemblements pour exiger cette démission. Cela est complémentaire avec ce que nous vous proposons et pourrait être comme un point d'orgue à ces initiatives.
L'article 35 de la déclaration de l'Homme et du Citoyen de 1793 dit ceci : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs".
Nous vous proposons qu'un jour donné et une heure donnée les citoyens et citoyennes se rassemblent devant chaque mairie ou ambassade pour une insurrection calme, pacifique, sans drapeaux, ni piques, ni fourches, ni casseroles mais déterminée avec des pancartes ou banderoles avec un seul mot d'ordre "Macron démission".

Afin de déterminer le jour et l'heure de cette marée populaire, en fonction du contexte, un groupe privé telegram a été créé : https://t.me/joinchat/DMYRZhISDpLt62abLQJ3Fw
S'inscrire d'abord à telegram ici : https://telegram.org (un simple numéro de portable suffit).



Gérard compte sur vous aujourd'hui

Gérard BLANCHET a besoin de votre aide pour sa pétition “Mobilisation populaire pour la Démission de Macron Président de la République.”. Rejoignez Gérard et 1 274 signataires.