Pétition fermée

Pour en finir avec les agressions de "patous" sur les randonneurs en montagne.

Cette pétition avait 825 signataires


Pour que la montagne soit à nouveau un espace de liberté ouvert à tous, pour que chacun puisse randonner sans craindre d'être attaqué, mordu par un patou (chien de protection), il devient nécessaire d'apporter des réponses appropriées. Il faut le faire avant qu'un drame ne survienne à cause d'un chien pas éduqué ou mal formé à la garde de troupeau.

Des solutions existent! Les mesures suivantes seront soumises à Madame Ségolène Royal, Ministre de l'écologie en charge des Directions Départementales des Territoires (DDT).

  • 1) Rendre obligatoire le contrôle des chiens de protection par les services de l'Etat et n'autoriser au travail en pleine nature que ceux qui auront satisfait aux tests de sociabilisation.
  • 2) Amender la loi en responsabilisant le berger/éleveur propriétaire d'un animal coupable de morsures graves. Notamment ceux dont les animaux n'auraient pas répondu positivement aux critères de sociabilité.
  • 3) Informer les touristes sur les lieux de pâture des troupeaux (via les offices de tourismes par exemple). 

Ces mesures sont nécessaires, parce que la montagne ne doit pas être confisquée par une petite minorité d'éleveurs qui, au nom de la sauvegarde de leur profession, s'exonèrent de toute responsabilité vis-à-vis des méfaits parfois graves commis par leurs chiens. À cause de la prédation importante sur les troupeaux d'ovins, la loi a été modifiée en leur faveur sans tenir compte de ces "touristes" qui voudraient aussi pouvoir se déplacer en toute sécurité. Du fait de cette loi, les tribunaux relaxent presque systématiquement les bergers dont les chiens ont attaqués des personnes.

On ne parle pas là d'un épiphénomène. Sur tous les massifs de France, les morsures de patous sont une réalité pour d'innombrables randonneurs et vététistes qui souhaitent simplement pratiquer leur loisir en toute sérenité. Ce sont les organisations d'éleveurs elles-mêmes qui le disent: 7% des 1500 à 2000 patous recensés en France ont déjà mordu une personne. C'est sans compter les morsures non déclarées qui sont de loin les plus nombreuses, sans compter non plus les intimidations de ces molosses qui peuvent s'avérer suffisamment traumatisantes (auprès des enfants notamment) pour renoncer à s'aventurer sur certains massifs.

Il existe pourtant une majorité d'éleveurs/bergers responsables qui ont bien conscience du problème de cohabitation avec les autres usagers de la montagne. Pour cette raison, ils forment leurs chiens dès le plus jeune âge, exercent une réelle surveillance sur leur troupeau. Car il est prouvé que le patou éduqué et donc, non agressif envers les humains (ou d'autres chiens), est aussi efficace pour protéger les moutons des attaques de loups que son homologue totalement asocial et dangereux.

À ce jour, seuls les randonneurs et vététistes ont été responsabilisés à travers les campagnes de prévention qui leur sont destinés. On leur demande et c'est tant mieux, d'adopter une attitude appropriée en présence de troupeaux et de chiens de protections. Ces recommandations sont valables face à des chiens sociabilisés. Confronté à des chiens "mordeurs" ou pour le moins très agressifs, les bons comportements trouvent vite leur limite. De très nombreux témoignages en attestent, notamment sur le forum du site Randonner-Malin.

On peut toujours déplorer des attitudes parfois irréfléchies d'usagers de la montagne, mais dans leur immense majorité, les randonneurs sont respectueux de leur environnement. Ils ne devraient pas craindre pour eux, pour leurs enfants ou pour leur chien de compagnie, de parcourir les sentiers à cause de quelques bergers qui les considèrent comme des intrus sur un domaine public. La cohabitation entre éleveurs, patous, moutons et randonneurs est possible. Il ne s'agit pas de stigmatiser le pastoralisme.

Pour vous en convaincre, je vous invite sur mon blog afin de parcourir le dossier complet que j'ai réalisé à ce sujet. Si vous-même avez été confronté à des patous agressifs ou mordu lors d'une randonnée en montagne votre témoignage sera le bienvenu.

http://leutchi.blogspot.fr/2014/07/patous-mordeurs-fleau-des-alpages.html

Une page facebook est aussi ouverte où j'invite chacun à s'exprimer

https://www.facebook.com/stopauxpatousdangereux

Si les bonnes volontés s'unissent, si l'intérêt commun l'emporte enfin, la montagne redeviendra un endroit où chacun a sa place.

la Direction Départementale des Territoires (DDT) de l'Isère soutient cette démarche auprès du ministère de l'écologie (son ministère de tutelle)  et celui de l'agriculture.

E.Tchijakoff

 



Eric compte sur vous aujourd'hui

Eric TCHIJAKOFF a besoin de votre aide pour sa pétition “Mme Ségolène Royal: Pour en finir avec les agressions de "patous" sur les randonneurs en montagne.”. Rejoignez Eric et 824 signataires.