Petition Closed

reconduire l'ordonnance de la distribution obligatoire de la chaîne ADR au Québec - To renew the mandatory distribution order of ADR-tv in Quebec

This petition had 273 supporters


1: Vous ne voulez pas dévoiler votre adresse et code postal? Simplement entrez un ''X''

1: You do not wish to enter your street address and postal code? Simply enter ''X''

2: Vous désirez ajouter le nom de votre conjoint(e) à cette pétition?

2: You wish to add your spouse's name to this petition?

Signez ici: Sign here: http://coldcasesmedia.webs.com

Merci - Thank you

 

Francais:

 Ne retirez pas la chaîne de télévision spécialisée

Avis de recherche (ADR-tv)

ADR-tv (Avis de recherche) est une chaîne de télévision spécialisée entièrement consacrée à la promotion de la sécurité publique au Québec. Entre autres, elle diffuse de l’information qui permet de retrouver les criminels en cavale et les personnes portées disparues. La chaîne donne la parole aux victimes et représente un espoir pour les familles de personnes disparues en continuant à médiatiser les dossiers tant et aussi longtemps qu’ils ne sont pas retrouvés.

 

En août 2013, malgré avoir reçu l’appui de presque tous les services de police du Québec et de presque toutes les associations de directeurs de police à travers le Canada, incluant l’appui de la Sûreté du Québec, de la police provinciale de l’Ontario, de nombreux ministres provinciaux de la Sécurité publique, de nombreux maires de villes canadiennes à partir de Halifax allant jusqu’à Vancouver, d’organismes de personnes disparues, associations de victimes et familles de victimes, de la Canadian Crime-Stoppers Association, du Service correctionnel du Canada, la Défense nationale, et autres organismes responsables de la sécurité publique, le CRTC a décidé de retirer la distribution obligatoire de la chaîne de télévision ADR-tv. Le résultat de cette décision est essentiellement qu’ADR-tv devra cesser sa diffusion.

 

Le CRTC a justifié sa décision en disant que :

 

1. Les services de police disposent désormais «d’autres outils» pour lutter contre le crime et retrouver les personnes disparues est n’ont pas besoin d’un canal de télé pour les aider.

 

Pourtant, toutes les associations de directeurs de police pancanadienne ont témoigné par lettres d’appuis de l’importance du canal pour effectuer leur travail. Ceux du Québec ont témoigné du grand nombre de dossiers résolus grâce à ADR-tv et ceux à l’extérieur du Québec demandaient que le CRTC leur accorde le même service dans le reste du Canada.

 

2. Avec l’Alerte-Amber, pas besoin d’un canal pour retrouver les personnes disparues.

 

Cela démontre une incompréhension totale de la part du CRTC de ce qui est l’Alerte-Amber. En dix ans il y’a eu neuf déclenchements de l’Alerte-Amber au Québec. Pourtant en même période il y’a eu quelque 65,000 enfants portés disparus au Québec. Est-ce que l’Alerte-Amber s’applique aux adultes atteints de maladie telle la dépression ou l’Alzheimer qui sont également portés disparus? La réponse est, non ! De toute évidence le CRTC ne sait pas de quoi il parle.

 

3. D’autres chaînes de télé généralistes parlent de crimes et de disparitions donc pas besoin d’une chaîne qui se spécialise exclusivement dans la recherche de criminels et d’enfants disparus.

 

Pourtant d’autres chaînes de télé généralistes parlent également de la météo, mais cela n’a pas empêché le CRTC de renouveler la licence d’un canal dédié à la météo. D’autres chaînes de télé parlent de sports, de nouvelles, de films, mais cela n’empêche pas le CRTC d’accorder plusieurs licences pour des qui se spécialisent dans chaque catégorie.

 

4. Le Conseil est le grand défendeur des consommateurs canadiens et ne veut pas que leur compte de câble soit trop élevé.

 

Pourtant quatre regroupements de consommateurs pancanadiens ont témoigné leurs appuis devant le CRTC demandant le renouvellement de la licence de ADR-tv disant qu’ils acceptent les frais de ,06 cent pour le bien que le service apporte à la sécurité de notre communauté. Donc, la question est quels sont les vrais intérêts que défend le CRTC ?

Avec l’appui des policiers du SPVM, Sûreté du Québec et autres du secteur de la sécurité publique, l'équipe de ADR-tv a été en mesure de prouver l'efficacité de sa diffusion et ainsi justifier les faux dires du CRTC.

 

En tant que téléspectateurs, victimes, familles des victimes, ami d'une victime, organismes, policiers et tout simplement citoyens de la province du Québec, nous croyons que la décision du CRTC est complètement absurde, injuste, et démontre un grand manque de compassion envers les victimes et leurs familles. Le commentaire émis par l'un des commissaires au CRTC était déplacé et non comparable à une manifestation étudiante. Beaucoup de nos proches sont morts, Messieurs! Beaucoup ont été froidement et brutalement tués, comme vous avez pu le constater dans la vidéo.

 

Comment pouvons-nous en rire et blaguer sur le fait que personne n’en fera une manifestation? Nous avons compris le message qui ne voulait dire rien de plus que notre cause et que nos enfants n'en valaient pas une manifestation! Beaucoup d'entre nous ont souffert lors de la disparition, souffert lors des recherches, souffert lors de la découverte du corps et comment l'image du cadavre que nous avons dû identifier à la morgue nous hante toujours l'esprit 5, 10 ou même 30 ans après le fait. Certains de nous avons fait des dépressions, développé des maladies causées par la peine, le stress, etc. Comment peut-on ne pas vouloir savoir qui, comment, ou, pourquoi? Nous voulons des réponses à nos questions et la publication est notre seul espoir. Celui qui a détruit nos vies devra tôt ou tard subir les conséquences de ses actes. Nos enfants ne méritent pas de se faire jeter aux poubelles comme des déchets. Nous sommes insultés, révoltés et surtout, blessés une fois de plus.

 

Nous croyons qu'il est primordial d'avoir une chaîne de télévision qui a pour but de dénoncer les agresseurs, de publier les photos de nos enfants et d'inciter l'aide du public afin d'obtenir des résultats. Nous croyons également qu'il est important qu'une chaîne dédiée à la sécurité publique puisse collaborer avec les organismes afin qu'elle en informe le public de leurs services. Nous vous demandons Monsieur Bergeron et Monsieur Blaney, d'imposer votre opinion en notre faveur face au CRTC, car ce que nous vous demandons n'est pas un luxe, mais bien une nécessité et par-dessus tout, c'est un droit.

 

Je vous prie, Messieurs, de consulter la vidéo ci-jointe qui démontrent très bien l'importance et l'efficacité d'ADR-tv.

Merci de votre collaboration et de votre compassion à notre égard.

 

Citoyens et citoyennes du Québec.

 

English:

ADR-TV is a specialty television network entirely devoted to promoting public safety. Among other things, it broadcasts information allowing police forces to locate criminal suspects on the lam, as well as missing persons. The network gives a voice to victims and represents hope for families of missing persons by continuing to broadcast their cases for as long as the file is still active.

 

In August 2013, despite having received overwhelming support from police forces across the country as well as the support of police chiefs associations across Canada, including the Sûreté du Québec, the OPP, numerous provincial public safety ministers, mayors of Canadian cities from Halifax to Vancouver, missing persons organizations, victims organizations, Canadian Crime-Stoppers Association, Correctional Services of Canada, the National Defense and several other public safety organizations, the CRTC decided to remove ADR’s mandatory distribution order. This decision essentially means that ADR-TV will cease broadcasting.

 

The CRTC justified its decision by saying:

 

1)    Police services now have “Other Tools” available to them that permit them to fight crime and find missing persons and as such do not require the help of a television channel.

 

Yet, all the police chiefs across Canada testified through their letters of support sent to the CRTC of the importance of ADR-TV. Those in Quebec attested to the effectiveness of the service and to the great number of cases that were solved because of ADR-TV. While police chiefs outside Quebec demanded that the CRTC approve a similar English language service so that all Canadians can equally benefit.

 

2)    With the AMBER-ALERT there is no need for a television channel to help find missing persons.

 

This statement shows a total lack of understanding on the part of the CRTC of just what the Amber-Alert program really is. There have been nine Amber-Alerts in Quebec in the last 10 years. Meanwhile, during this same time period there have been over 65,000 cases of missing children reported in Quebec. Does the Amber-Alert also apply to adults or to seniors stricken with illnesses such as Alzheimer or depression? The answer is, no! Evidently, the CRTC does not know what it’s talking about.

 

3)    Other television networks talk about crime and missing persons and therefore there is no need for a television channel that specializes exclusively in the search for wanted criminals and missing persons.

 

Other networks also talk about the weather. Yet that did not prevent the CRTC from renewing the licence of the weather channel. Other networks also broadcast sports, news, movies, and yet that did not prevent  the CRTC from granting licences to services specializing in each category.

 

4)    The CRTC is the defender of the Canadian consumers and does not want their cable bill to escalate.

 

Yet, there were four Canadian consumer groups that testified at the CRTC hearing that they fully supported the renewal of ADR’s licence, saying that they accept the 6 cents monthly fee because of the benefit the service brings to the community. Therefore, the question begs, whose interest is the CRTC truly defending?

 

With the support of police forces, the Sûreté du Québec and others civil protection agencies,  ADR was able to prove the effectiveness of its service and contradict the non-founded claims made by the CRTC.

 

As television viewers, victims, families of victims, friend of a victim, organizations, law enforcement agents, or simply as citizens of this country, we believe that the CRTC’s decision is totally absurd, unjust, and demonstrates a lack of compassion towards the victims and their families. The comment made by one of the commissioners was totally uncalled for as this situation is not comparable to a student demonstration. Many loved ones are dead, Sir! Many have been brutally killed, as you may have seen in the video.

 

How can you giggle and mock that no one will protest if ADR is unplugged? We understood your message which simply meant that our children are not worth the protest! Many of us have suffered during the disappearance, suffered during the searches, suffered when the body of our loved one was found.  The image of the body we had to identify at the morgue still haunts us 5, 10, even 30 years later. Some of us have gone through depressions, developed illnesses because of the pain, the stress etc. How could we not want to know who, how, or why? We want answers to our questions and the broadcast of our cases is our only hope. The criminal that destroyed our lives sooner or later will have to suffer the consequences of his acts. Our children do not deserve to be tossed in the garbage like trash. We are insulted, revolted and above-all, hurt once again.

 

We strongly believe that it is important to have a television network whose goal is to denounce the aggressors, to publish the pictures of our children and solicit help from the public in order to obtain results. We also believe that it is important that a television network devoted to public safety collaborate with organizations, informing the public of the services provided by the latter. We ask you Mr. Bergeron and Mr. Blaney, to express your opinion in favour of ADR-TV to the CRTC. What we ask is not a luxury, but a necessity, and above-all, a right.

 

We kindly request that you view the attached video as it clearly demonstrates the importance and the effectiveness of ADR-TV.

 

Thank you for your collaboration and your compassion with regards to our concerns.



Today: Média Affaires Classées / Cold Cases Media is counting on you

Média Affaires Classées / Cold Cases Media needs your help with “Ministres de la sécurité publique provincial et fédéral M. Stéphane Bergeron et M. Steven Blaney: reconduire l'ordonnance de la distribution obligatoire de la chaîne ADR au Québec - To renew the mandatory distribution order of ADR-tv in Quebec”. Join Média Affaires Classées / Cold Cases Media and 272 supporters today.