Augmentation salariale des éducatrices en premières lignes

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


J’avais envie de citer une chercheur post doctorale en sociologie de L’UdeM, Sophie Mathieu, qui défend et dépeint malheureusement très bien les conditions salariales des éducatrices en Premières lignes, dans la revue de L’Actualité.

Mal payées, mal valorisées et aucune prime.
Cette nouvelle crise met en lumière la réalité de ces éducatrices, notamment celles qui œuvrent dans le secteur privé : mal payées, peu valorisées. Fait révélateur : celles qui ont travaillé ces dernières semaines dans les CPE maintenus ouverts, pour permettre aux travailleurs prioritaires d’y faire garder leurs enfants, n’ont eu droit à aucune prime de risque, en dépit des demandes répétées des syndicats et de l’opposition.


Comment est-il possible que les services de garde soient essentiels au point de demeurer ouverts pendant la pandémie, que le déconfinement progressif soit tributaire de leur disponibilité, mais que les personnes sur la ligne de front avec les enfants bénéficient d’aussi peu de reconnaissance?

Le recul de l’égalité des genres
Au Québec, comme dans l’ensemble des sociétés développées, la participation des femmes au marché du travail est directement liée à la disponibilité des services de garde et à l’acceptabilité sociale de leur utilisation. L’égalité entre les hommes et les femmes dépend, en grande partie, de la « dématernalisation » des soins, en dirigeant une partie du travail de reproduction sociale à l’extérieur de la cellule familiale.

Mais qu’arrive-t-il lorsque ces services ne sont plus disponibles ou lorsque leur utilisation est limitée ? On peut aisément supposer que la période de pause engendre une « maternalisation » accrue du travail de reproduction sociale. Dans les cercles universitaires, un article circule sur la chute dramatique de la proportion de femmes qui soumettent leurs recherches pour publication à des revues savantes… parallèlement à une hausse de la productivité des hommes.

Je vous demande de signez cette pétition afin qu’on puisse se faire entendre !!!!! Aidez-nous et supportez ceux et celles qui assurent un développement sain et harmonieux, quoi qu’il ne soit plus le même en ces temps dures, pour vos enfants. Aidez nous à ramasser le plus de signatures possible!