Stop à la bureaucratie ! Vignerons avant tout !

1,564
Supporters

Nous, vignerons, subissons au quotidien l’empilement de normes, règlements, lois etc… qui tendent à nous décourager de notre métier tant les charges sont lourdes et le temps passé dans nos bureaux important. Nous avons choisi de faire du vin par passion, par amour de nos terroirs et de nos vignes, pas par goût du droit administratif, de la réglementation européenne ou de la législation sociale.

Bien sûr, la fabrication du vin doit être réglementée et contrôlée et c’est aussi une demande des professionnels pour garantir la qualité de nos produits.

Bien sûr, nos employés dans nos domaines doivent bénéficier des mêmes droits que n’importe quel salarié et c’est aussi une demande des vignerons pour conserver une main d’œuvre qualifiée et expérimentée.

Mais nous demandons d’arrêter de voter de nouvelles lois ou d’inventer de nouvelles règles sans prendre en compte les spécificités des domaines viticoles et de nos métiers. Comme si nous avions les moyens humains (DRH, juristes, comptables) des entreprises industrielles ou grands groupes internationaux.

Aujourd’hui, par exemple, embaucher un vendangeur relève du parcours du combattant ! Nous prendrons bientôt autant de temps à remplir les multiples déclarations administratives que le vendangeur à vendanger.

Alors si de nouveaux droits sont acquis pour nos salariés, tant mieux ! Mais que le législateur et le gouvernement se préoccupent un peu de leur application, et prévoient des modalités de mises en œuvre qui ne soient pas des usines à gaz.

Alors s’il apparaît aux pouvoirs publics qu’il faut renforcer la législation pour lutter contre les fraudes, tant mieux ! Mais que ces nouveaux outils soient aisés d’application et n’entraînent pas pour les viticulteurs de nouvelles démarches laborieuses.

A rendre des lois inopérantes, on affaiblit la portée et la force de toute la législation.

Nous proposons que soit rédigé un véritable livre blanc des normes et règlements qui régissent notre profession afin d’aboutir à une véritable simplification des démarches administratives qui sont en train de faire muter le vigneron en employé de bureau.

Nous voulons que les lois, décrets et autres, intègrent des études d’impact réalisées avec les professionnels.

 Dans cette attente, nous demandons que soit immédiatement stoppée l’inflation réglementaire qui se traduit systématiquement par des heures en moins à s’occuper de nos vignes.

Nous voulons rester vignerons avant tout !

This petition will be delivered to:
  • Ministre de l'agriculture


    CAVB started this petition with a single signature, and now has 1,564 supporters. Start a petition today to change something you care about.