Port d'arme hors service pour les militaires

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Les policiers nationaux ont été autorisés à porter leur arme individuelle, en dehors de leur service, par l'arrêté ministériel du 4 janvier 2016, pendant la durée de l'état d'urgence. Cette mesure a été étendue au-delà de l'état d'urgence par l'arrêté ministériel du 25 juillet 2016 portant révision règlement du général d'emploi de la police nationale (RGEPN - art. 114-4). Ce droit a été donné de manière analogue aux gendarmes par la note-express n° 52921 du 4 juillet 2016 émanant de la Direction générale de la Gendarmerie nationale. 

Les retours d’expériences des différentes attaques terroristes islamistes commises à l’arme automatique dans des lieux publics en France et à travers le monde, démontrent que plus rapide est la riposte, moins élevée est le nombre de victimes. Dans ce contexte, il convient d'étendre rapidement le port d'armes aux militaires non-gendarmes intervenant en appui des forces de sécurité intérieure (FSI) sur le théâtre d'opérations du territoire national. 

Dans un souci d'harmonisation du porte d'arme hors service des différents acteurs de la sécurité nationale, nous demandons donc que les officiers et sous-officiers de l'armée de Terre, de la Marine nationale et de l'armée de l'Air soient habilités à porter sur eux en permanence, une arme de poing de type pistolet automatique, y compris en dehors de leur service. En qualité de professionnels de la sécurité nationale et de cibles prioritaires des terroristes islamistes, les militaires ont toute légitimité à bénéficier de cette harmonisation. Même terrain, mêmes risques, mêmes droits.



Gustave compte sur vous aujourd'hui

Gustave ROCHAS a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère des Armées: Port d'arme hors service pour les militaires”. Rejoignez Gustave et 62 signataires.