Contre le harcèlement, la maltraitance, la dégradation des soins à l'hôpital public!

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Je suis une femme avec sa force et ses faiblesses!

Je suis un médecin femme aussi avec sa force et ses faiblesses....

Cardiologue réanimateur, je vis une forme de harcèlement professionnel, une maltraitance, une "placardisation". On vous enlève tout ce que vous avez créé sans explication.  Vous n'êtes plus écouté, évincé, ignoré.

Tout ceci probablement parce que vous avez "alerté"  des dysfonctionnements dans votre service ou que vous avez alerté sur des faits d'irrespect vous concernant ou concernant certains de vos patients. Vous vous êtes mis "du coté" des patients! Cà ne se fait pas! et pourtant vous avez alerté en interne!

Ma collègue, anesthésiste réanimateur de la même région  mais dans un autre hôpital n'est pas écoutée , ne participe pas aux réunions décisionnelles qui la concernent directement. L'activité grandissante par la réunion des deux anciennes régions devrait voir se créer une filière et un partenariat de prise en charge des patients . Nos supérieurs hiérarchiques s'y opposent pour des raisons particulièrement obscures.

Les patients ne sont plus au centre des discussions.

"Mes"patients transplantés cardiaque en l'occurence sont en ce moment en déshèrence .Ils n'ont pas le suivi de référence dont ils devraient bénéficier car leur médecin référent est rejeté.

Il n'y a aucune volonté médicale et administrative que l'on organise une filière de prise en charge transversale, multidisciplinaire et multi site optimisée alors que ceci était une recommandation de l'IGAS!

Les administratifs ont tous les pouvoirs! Nous n'avons plus qu'un rôle subalterne alors que nous soignons les patients et sommes donc en première ligne.

Combien rapportons nous, combien coûtons nous? telle est la première question. Est-ce rentable? Si la réponse est non........ A dég.......!

Codons nous correctement? là est la question suivante.

La hiérarchie qui nous gouverne est souvent à la "botte" de la direction pour préserver ses propres avantages et les premiers maltraitants sont souvent des médecins.

Notre système de compagnonnage engendre chez certains la suffisance, l'arrogance de leur fonction et pour assoir leur rôle de praticien ils n'hésitent pas à vous " dégager".

Vous avez un chef de service à vie ( pourvu qu'il ait de réelles  qualités humaines et d'équipe sinon???)

Vous avez même parfois 3 chefs et demie de service ( ça peut encore plus compliquer les choses!)

Vous avez un chef de pôle . Alors là attention, ça complique encore plus le dialogue au lieu de l'améliorer.

Vous avez  un chef de tous les médecins , appelé PCME , imaginez à quel stade de complexité nous arrivons !

Et puis..... l'administration !

L'inertie de cette pyramide est telle qu'au bout il n'y a aucune action mise en œuvre ,  un mur , "ze" édifice, inébranlable qui fini par décider ce qui est bon pour vous et  même pour les patients en les mettant même en danger! 

Les administratifs savent ce qui est bon pour nous médecins et personnels hospitaliers ainsi que pour nos patients ! Vive nos études !! 

Les maltraitants restent le plus souvent en poste voir à Votre poste!

Voilà comment vous vous isolez et revoyez à la baisse vos doléances jusqu'à parfois aller jusqu'au suicide.

Le personnel soignant voit ses effectifs toujours un peu plus réduits au détriment encore du patient! L'écoute mais oui l'écoute et toujours cette pyramide ,

Croyez-vous vraiment que dans une clinique privée ceci pourrait se passer?

Le quart de tout cela ferait fermer une clinique!

Alors réfléchissez bien à ce que vous voulez, vous futur patient.......

 

 

Battons nous contre cette omerta!

Ne nous taisons plus et agissons maintenant.

En marche vers le respect, le soin, l'éthique,la déontologie.

Nous avons signé un serment d'hippocrate pas d'"hippocrite "

Luttons contre cette gouvernance et reprenons, notre place de Médecin, d'infirmier ( ère), " d'aide soignant (te)..."

 

 



Le SAV de la Transplante! compte sur vous aujourd'hui

Le SAV de la Transplante! a besoin de votre aide pour sa pétition “ministère de la santé et de la solidarité: Agissons contre le harcèlement à l'hôpital public!”. Rejoignez Le SAV de la Transplante! et 2 975 signataires.