EXIGEONS LE RETRAIT PUR ET SIMPLE DU PROJET DE REFORME DE LA JUSTICE

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !


NOS DROITS SONT MENACES : ILS NE SE MARCHANDENT PAS ! 

EXIGEONS LE RETRAIT PUR ET SIMPLE DU PROJET DE REFORME DE LA JUSTICE

Le gouvernement demande actuellement à l’Assemblée nationale de voter une réforme de la justice : élaborée par des technocrates et des financiers, cette réforme fait gravement régresser nos droits. 

Sous prétexte d’efficacité, la réforme supprime les tribunaux de première instance et spécialise les cours d’appel.  Cette réforme construit de véritables déserts judiciaires : il faudra parcourir 400 kms en moyenne pour se défendre devant une cour. Combien en auront les moyens ?  Beaucoup devront renoncer.

Sous prétexte de modernité, nous serons jugés par des algorithmes et des plateformes numériques payantes qui priveront de justice les millions de personnes qui n’ont pas accès à internet et les millions de personnes qui n’auront pas assez de moyens pour payer.  

Sous prétexte de rapidité, la réforme remplace les juges par des organismes publics ou privés, telle que la CAF ou des multinationales de l’informatique, sans garantie de compétences et sans légitimité.

Sous prétexte de sécurité, la réforme augmente les pouvoirs de l’administration et des procureurs et les autorise à user sans contrôle de procédures intrusives, dignes d’un État policier.

             ENSEMBLE, signons cette pétition : 

  • Pour exiger le retrait pur et simple de la réforme par Madame la Garde des Sceaux.
  • Pour exiger une justice de proximité, un égal accès à la justice et aux juges et le maintien de la vitalité de nos territoires.
  • Pour exiger une justice humaine et refuser la justice robotisée guidée par des motivations financières. 
  • Pour préserver notre justice démocratique, garante de nos libertés.


Ordre du compte sur vous aujourd'hui

Ordre du BARREAU DE TOULOUSE a besoin de votre aide pour sa pétition “ministère de la justice: EXIGEONS LE RETRAIT PUR ET SIMPLE DU PROJET DE REFORME DE LA JUSTICE”. Rejoignez Ordre du et 13 023 signataires.