Nanterre-Amandiers en danger

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Nanterre-Amandiers est en danger. Nous avons besoin de votre soutien et de vos signatures pour que le théâtre poursuive son activité et ses missions de service public.

Nous, salarié·e·s de Nanterre-Amandiers, souhaitons alerter les spectateurs·trices, et tou·te·s celles et ceux qui fréquentent ce théâtre, sur notre avenir dans le contexte des travaux de réhabilitation qui doivent démarrer dans les prochains jours.

Nous sommes conscient·e·s que cette communication intervient en même temps qu’un mouvement social contre la réforme des retraites qui nous concerne tou·te·s: nous en profitons pour apporter notre soutien et notre solidarité à cette mobilisation. En plus de cette menace sociale majeure, le théâtre Nanterre-Amandiers fait face à un autre danger.

La nécessité de réhabiliter le théâtre Nanterre-Amandiers a été clairement exprimée dès le début des années 2000. Le Centre Dramatique National (CDN) Nanterre-Amandiers, construit en 1976, va vivre entre 2020 et 2022 une rénovation de grande ampleur. Le budget total de ces travaux est de 37 millions d’euros. Nous nous réjouissons de cet ambitieux projet qui dessine un futur bâtiment à la hauteur de la riche histoire du lieu.

Les partenaires (Ministère de la Culture, DRAC IDF, Département, Région IDF, Ville) ont choisi un projet architectural, consultable en ligne. Ils se sont par ailleurs engagés à ce que, pendant toute la période de réhabilitation, le CDN poursuive ses missions de théâtre de service public dans des locaux provisoires.

Pour ce faire, ces partenaires, en accord avec la direction actuelle du théâtre, ont choisi l’option de transformer les 2000m2 d’ateliers de construction de décors, situés derrière le théâtre, en salle de spectacle temporaire. Pour permettre cette transformation, l’activité des ateliers elle-même, le matériel et les décors stockés doivent être relocalisés.

Depuis septembre 2019, l’équipe des ateliers, qui, en respect des échéances annoncées, a quitté son lieu de travail, ne s’est vue proposer aucun espace viable.
Quatre mois plus tard, les travaux n’ont toujours pas commencé dans les ateliers, et les 3 salarié·e·s concerné·e·s ne disposent aujourd’hui que d’un outil de travail précaire et non pérenne.

A ce jour, nous ne disposons d’aucun calendrier fiable des travaux, prévus pour durer deux ans.

Nos partenaires nous demandent de quitter les lieux en juillet prochain. Pourtant, nous n’avons aucune garantie de disposer d’une salle de spectacle à l’automne 2020 pour accueillir le public et les équipes artistiques avec lesquelles le théâtre s’est engagé : la date de livraison de notre salle provisoire n’a toujours pas confirmée.

Nous sommes donc dans l’impossibilité d’organiser dans de bonnes conditions l’activité de la saison prochaine, dans le contexte délicat d’un changement de direction (Philippe Quesne a annoncé son départ à la fin de son mandat au 31 décembre 2020). Nous notons d’ailleurs qu’aucun appel à candidature n’a encore été lancé par les partenaires en charge de nommer la future direction.

L’équipe compte plus de 50 salarié·e·s permanent·e·s et nous n’avons aucune confirmation au sujet de nos bureaux et espaces de travail pour la durée des travaux, à 5 mois seulement de la date prévue du déménagement.

Nous exigeons des garanties et engagements concrets pour le maintien de l’activité du théâtre pendant les travaux, et ainsi le maintien des missions du CDN auprès des publics, le maintien de l’emploi pour toutes et tous, artistes et personnels.
Sans garanties, nous ne pourrons plus soutenir ni présenter de spectacles comme ceux que vous pouvez voir actuellement dans nos salles.

Nous sommes déterminé·e·s et resterons mobilisé·e·s jusqu’à l’obtention d’engagements concrets.

Nous avons besoin de votre soutien !

Les salarié·e·s de Nanterre-Amandiers