Aidez-nous, dites non à l'expulsion de Maya, apprenti boulanger de 19 ans à Grande-Synthe

Victoire confirmée
Mouvement :Non à l'expulsion des migrant-es en apprentissage
Cette pétition est l'une des 57 pétitions du mouvement « Non à l'expulsion des migrant-es en apprentissage ».En savoir plus sur ce mouvement

Aidez-nous, dites non à l'expulsion de Maya, apprenti boulanger de 19 ans à Grande-Synthe

Cette pétition a abouti avec 22 003 signatures !
Bernard C. a lancé cette pétition adressée à Michel LALANDE (Préfet du Nord) et à

Maya, apprenti boulanger de 19 ans, doit rester en France pour poursuivre son apprentissage à Grande-Synthe.

Aidez-nous à empêcher son expulsion !!

Je m’appelle Salem Khalfat, je suis boulanger à Grande-Synthe, à côté de Dunkerque. Maya Magassouba est apprenti dans ma boulangerie depuis trois ans. Il vient de Guinée Conakry. Il est menacé d’expulsion. Voici son histoire.

Maya est né en mars 2002. Enfant, son père et son frère aîné voulaient qu’il aille uniquement à l’école coranique. Maya voulait aller à l’école publique et jouer au foot avec ses copains. Il était battu par son père et son frère. Sa mère le soutenait. Elle a disparu lors de conflits ethniques, probablement décédée. En butte à la violence familiale, privé d’instruction, sans appui familial et social, Maya a pris la route vers la France pour se construire un avenir. Il a traversé le Mali, le Niger, la Libye, la Méditerranée. Il a vécu un cortège d’épreuves.

Maya est arrivé en France, après un bref passage par l’Italie, en mai 2017. Mineur, il a été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Il a été placé dans un foyer à Dunkerque. Il a été scolarisé pour la première fois de sa vie en classe de troisième. Ne sachant ni lire, ni écrire, ni compter, la situation était difficile.

Maya voulait travailler. Il a cherché un contrat d’apprentissage en boulangerie car il aime fabriquer le pain et les viennoiseries. Ça n’a pas été facile pour lui de trouver.

Nous nous sommes rencontrés. Je lui ai fait confiance.

Depuis novembre 2018, il apprend le métier. Il est courageux et très travailleur. Il n’a jamais compté ses heures, y compris depuis le début de la pandémie. Il est bien noté en pratique. Il a du mal avec les cours théoriques. C’est normal, il a si peu été à l’école. Il n’a pas obtenu son CAP en 2020, à cause de ça. Il s’est réinscrit pour réussir en 2021.

Au terme de son contrat d’apprentissage, je veux l’embaucher en CDI parce que c’est un bon ouvrier. Nous ne voulons pas avoir fait tout cet investissement de formation au métier, pendant trois ans, pour rien.

Apprenti boulanger, Maya, est aussi un jeune qui veut poursuivre sa vie en France. Il cherche un appartement. Il est en train de passer le permis de conduire. Il joue au foot avec ses amis. Il a noué une relation amoureuse et des relations d’affection avec la famille de son amie. Il est bénévole dans des associations locales.

Aidez-le, Aidez-moi

Maya doit rester en France, devenir boulanger et enfin, après tout son parcours, pouvoir vivre avec un peu de tranquillité.

L’Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) doit être annulée.

Avec le soutien de : LDH Dunkerque, MRAP, Attac Flandre, Salam Nord/Pas de Calais, collectif Ripostons, Solidaires

Victoire confirmée

Cette pétition a abouti avec 22 003 signatures !

Partagez cette pétition