Decision Maker Response

Brune Poirson’s response

Jun 6, 2019 — Mesdames et Messieurs,

Chers soutiens de l’économie circulaire.
Chose promise, chose due : produire, pour détruire, c’est fini !

Cette semaine, le Premier ministre a annoncé qu’il serait interdit d’éliminer les produits non-alimentaires invendus en France grâce au projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire que je présenterai d’ici un mois en conseil des ministres.

Dès janvier, vous nous aviez signifié votre indignation. J’avais eu l’occasion de dire la mienne, comme ma détermination à agir dans les meilleurs délais.

La séquence du Grand Débat National nous a permis d’enrichir le projet de loi sur lequel je travaillais déjà à l’époque et de rehausser son ambition. Grâce à vous, les mesures que je soumettrai au vote du Parlement nous permettront de faire une nouvelle fois de la France une pionnière de la lutte contre le gaspillage.

La transition à laquelle nous travaillons quotidiennement est une transition écologique et solidaire. C’est pourquoi nous tenons à élaborer des outils qui soient des leviers de justice climatique et sociale comme peut l'être cette mesure. A titre d'exemple, sur 800 millions d’euros d’invendus chaque année, moins de 20% font l’objet d’un don. Demain, ces produits toujours utilisables devront être donnés, reconditionnés ou recyclés. Bien évidemment, des sanctions seront prises contre les entreprises qui ne respecteraient pas leurs obligations. Et à terme, nous souhaitons en finir avec la surproduction, véritable maladie de notre économie.

Vous l’appelez de vos vœux, nous créons les conditions de cette société plus juste et écologique.

Bien sincèrement,

Brune POIRSON