Mettez fin au calvaire de Corinne, Christophe, et Irène.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Grâce à votre très forte mobilisation et plus de 1000 signatures collectées en une semaine, notre premier objectif, qui était de libérer Corinne et Christophe de leur employeur avant Noël, est atteint.

Corinne et Christophe ont reçu début décembre leurs documents sociaux et vont enfin, après près de  3 ans d’attente sans salaire ni indemnités, pouvoir s’inscrire à Pôle Emploi puisqu’ils ne sont plus des salariés de la Chambre d'Agriculture.

Mais si cette étape importante est maintenant franchie, leur calvaire n’est pas pour autant terminé. La Chambre d’Agriculture des Pyrénées Atlantiques, leur désormais ex-employeur, doit maintenant leur verser l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (allocation ARE ou  indemnités chômage).

En effet, la Chambre d’Agriculture des Pyrénées Atlantiques n’ayant pas l’obligation de cotisation à une caisse d’assurance chômage (ASSEDIC), elle est donc son propre assureur vis-à-vis du risque chômage : lorsqu’un agent est licencié la Chambre d’Agriculture des Pyrénées Atlantiques doit, sur ses fonds propres, lui verser l‘allocation d’Aide au Retour à l’Emploi correspondante.

Ainsi :

 - Christophe a été déclaré inapte par la médecine du travail en janvier 2016, et a été licencié par son employeur à la mi-octobre 2018. Depuis son licenciement, il n’a perçu aucune indemnité chômage.

 - Corinne a été déclarée inapte par la médecine du travail en avril 2016, et a été licencié par son employeur à la mi-octobre 2018. Depuis son licenciement, elle n’a perçu aucune indemnité de chômage.

Et puis, on ne vous en avait pas parlé, mais il y a aussi Irène.

Irène a été licenciée en février 2018 (les conditions de son licenciement sont, elles aussi, à la sauce Chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques, ce qui fait qu’Irène est également en contentieux administratif avec son ex-employeur !).

Elle avait acquis des droits au chômage de son précédent emploi, droits qu’elle a consommés et qui lui ont permis d’être indemnisée  jusqu’à fin août. C’est maintenant à son dernier employeur, la Chambre d’Agriculture des Pyrénées Atlantiques, de prendre le relais. Or, depuis fin août, Irène n’a perçu aucune indemnité chômage .

Pour aucun de ces trois ex-salariés, la Chambre d’Agriculture n’honore son obligation de paiement des indemnités chômage : aidez-nous à exiger de la Chambre d'Agriculture des Pyrénées Atlantiques qu'elle le fasse.

Aidez-nous à mettre fin à ce calvaire subi par ces trois ex-salariés de la Chambre d'Agriculture des Pyrénées Atlantiques.

Aidez-nous en signant et en faisant signer cette pétition.

Aidez en vous abonnant à la page du comité de soutien à Christophe et Corinne et en signant la charte éthique : charte ethique

Pour en savoir plus sur le calvaire vécu depuis plus de deux ans par Corinne : salarié aux oubliettes



Comité de soutien compte sur vous aujourd'hui

Comité de soutien CHRISTOPHE ET CORINNE a besoin de votre aide pour sa pétition “Mettez fin au calvaire de Corinne, Christophe,et Irène. Aidez les à obtenir leurs indemnités chômage.”. Rejoignez Comité de soutien et 1 059 signataires.