Petition Closed

DÉFENDONS LES PRATIQUES AMATEURS

A partir du 21 mars, le projet de loi relatif à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine sera en 2ème lecture à l'assemblée nationale.
Grâce à la mobilisation des fédérations et associations représentatives des artistes et groupements amateurs, l'article 11A viendra pour la première fois reconnaître dans la loi et tenter de sécuriser juridiquement les pratiques amateurs qui font la vitalité culturelle et associative de nos territoires.
Ces pratiques amateurs représentent 12 millions de personnes et près de 300 000 associations. Elles sont aussi diverses que les batteries-fanfares, les bagadoù, les chorales, les ensembles de danse et de théâtre, et tant d'autres..., qui assurent des animations de rue, jouent dans la salle communale, interviennent dans les écoles et les fêtes communales ou encore soutiennent les œuvres caritatives. Elles participent pleinement à la vie locale. De même, les festivals et les salles de territoire doivent pouvoir continuer à programmer librement les artistes et groupements d'artistes amateurs.
Les pratiques amateurs sont complémentaires des pratiques professionnelles et tout artiste professionnel a un jour été amateur. Elles font partie du droit inaliénable de toute personne de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté et d'exercer ses propres pratiques culturelles (droits fondamentaux établis dans les textes européens et mondiaux).
Pourtant des velléités fortes s'expriment aujourd'hui, et se traduisent par le dépôt d’amendements qui rendent impossible l’application de l’article 11A, pour réduire de manière importante ces pratiques auxquelles nous sommes tous attachés et sans lesquelles la vie culturelle de nos bourgs, de nos villes, de nos régions ne seraient plus les mêmes. Les associations se verraient restreintes dans leurs capacités à réaliser des évènements faisant appel à des artistes ou des groupements d'artistes amateurs pour assurer la pérennité de leurs activités alors que, par ailleurs, elles sont dans un contexte de baisse des dotations aux collectivités locales, impliquant une baisse des budgets qui leur sont alloués.
Je vous demande donc de défendre avec vigueur, la vitalité des pratiques culturelles amateurs lors de l'examen du projet de loi relatif à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine.

This petition was delivered to:
  • Rapporteur du projet de loi
    Mesdames et Messsieurs les Députés
  • député
    pmolac@assemblee-nationale.fr
  • Ministère de la Culture
    Laure Tison


    Collectif d'associations culturelles en Bretagne : Bretagne Culture Diversité, - Dastum, - Falsab, - Gouelioù Breizh, - Kendalc’h, - Kevre Breizh, - Sonerion, - War’l leur. started this petition with a single signature, and now has 7,959 supporters. Start a petition today to change something you care about.