Sauvegarde de l'autonomie de l'Université Jean Monnet menacée par un projet de fusion

Sauvegarde de l'autonomie de l'Université Jean Monnet menacée par un projet de fusion

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Collectif de sauvegarde de l'UJM a lancé cette pétition adressée à Membres du Conseil d'administration de l'UJM

Depuis quelques semaines, la question du devenir de l'Université Jean Monnet (UJM) fait enfin l'objet de discussions publiques. Ce débat a été trop longtemps "confiné" dans les seules sphères universitaires. L'UJM est une richesse pour notre Métropole et l'ensemble de ses habitant.e.s. A Saint-Etienne, au-delà de l'attachement affectif des Stéphanois.es pour "leur" Université, l'UJM représente un enjeu majeur pour l'aménagement et l'attractivité du territoire. Elle est le fruit du travail acharné de multiples décideurs qui ont tous oeuvré, depuis 50 ans, dans leurs fonctions respectives, à faire de Saint-Etienne une ville universitaire à part entière.

Ce joyau est aujourd'hui menacé par le projet IDEX LYON - Université de Lyon 2020, lequel prévoit la fusion de l'UJM avec Lyon 1, Lyon 3 et l'Ecole Normale Supérieure de Lyon, après le retrait de l'INSA, pour créer une "université cible" fusionnée dans une seule et unique entité juridique. L'adoption des statuts de l'université cible doit intervenir, sous la pression du Gouvernement, avant le 30 septembre prochain pour ce qui concerne les instances de l'UJM.

Comme de nombreuses personnalités locales, universitaires, médecins, élus actuels ou anciens... nous vous appelons solennellement à rejeter ces statuts, qui acteraient la perte de la personnalité morale et juridique de l'UJM.

Les valider serait une erreur majeure qui reviendrait à :

- entériner la disparition des pouvoirs décisionnaires stéphanois ;
- encourir le risque de ne pas être en capacité de maintenir, à terme, une offre de formation pluridiscipminaire et de qualité, de tous niveaux, sur les sites ligériens;
- accepter que Saint-Etienne redevienne une simple succursale académique de Lyon ;

- avancer inéluctablement vers un affaiblissement du CHU de Saint-Etienne : la perte du "U" pour "Universitaire" entraînerait une baisse de la qualité des soins et des services hospitaliers sur notre territoire, ce qui apparaît comme parfaitement impensable à l'heure où notre Hôpital public a su démontrer toute son utilité, sa compétence et sa résilience dans la lutte acharnée contre le Covid-19.
Fusionner l'UJM, c'est affaiblir notre CHU : ce n'est pas acceptable.


Loin d'avoir une vision étriquée de l'ambition universitaire stéphanoise, nous sommes évidemment favorables à une coopération renforcée avec Lyon et d'autres territoires mais dans les strictes conditions du maintien de l'autonomie morale et juridique de l'UJM. Des alternatives existent, certains les défendent. Elles méritent d'être étudiées et discutées : création d'établissements "associés" ou d'établissements "composantes", modèle fédéral inspiré de la situation Suisse, etc.


L'heure tourne : il est temps de se mettre autour de la table et au travail.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !