Interdire l'apologie du viol et de la pédophilie sur les sites pornographiques.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


SITES PORNOGRAPHIQUE : L'APOLOGIE DU VIOL ET DE LA PÉDOPHILIE 

En ce moment, une affaire de pédophilie "hors normes" dans la Nièvre implique les parents des victimes

Les viols et la pédophilie sont des fléaux que la pornographie entretien.

Une étude scientifique fait le lien entre pornographie et agressions sexuelles.

Aujourd'hui, les sites pornographiques incitent aux agressions sexuelles par l'utilisation de titres très explicites. Ce sont des appels au viol et à pédophilie déguisés. Marlène Schiappa doit rendre illégales ces incitations. Cette situation taboue est une  crise de santé publique .

L'affaire Weinstein a fait naître en France les hashtags #BalanceTonPorc et #MeToo.  En France les chiffres sont sans appelEn 2017 ce sont en tout 250 000 victimes de viol ou de tentatives de viol : 93 000 femmes, 15 000 hommes et 150 000 mineurs de concernés ( presque 20 par jour ). Les violences sexuelles se passent souvent dans la sphère familiale. Le viol conjugal est  ne réalité encore taboue et le plus admis par la société. 

Voici quelques exemples d'une réalité qui se banalise :

Ces jeunes ont accés à une pornographie sans limite, sans filtre.  À l'heure ou la société prend en main le fléau des violences sexuelles, se pose la question de l'exposition des jeunes enfants aux contenus pornographiques. 

Dimanche 9 septembre Marlène Schiappa avait annoncé sur franceinfo qu'elle allait exiger de ceux qui mettent des contenus pornographiques sur internet qu'ils placent des filtres. L'objectif: que les enfants n'aient plus l'accès libre aux vidéos X. 

Seulement le plus grave n'est pas dans libre accès aux contenus. Il est dans le titre des vidéos pornographiques proposées aux spectateurs. Alors que des photos ne plus sont tolérées pour une simple poitrine sur certains réseaux sociaux, des photos d’allaitement ont été supprimées par Facebook dernièrement, les sites pornographiques n'hésitent pas à faire appel aux pires déviances.  C'est notamment le cas pour  les sites pornos les plus populaires: Xhamster, Pornohub, Redtube etc...

Voici un exemple des titres de certaines vidéos proposées: "un gros papa démonte sa fille", "papa s'amuse avec sa fille", "il prend sa fille", "les parents excitent leurs enfants", "enfant gâté se fait sucer par maman", "viol organisé par le mari", "viol d'une beurette", "violée dans un garage par trois inconnus"

IL S'AGIT NI PLUS NI MOINS D'APPELS AU VIOL ET À LA PÉDOPHILIE

Suite à l'affaire Brock Turner coupable d’un viol sur une étudiante de 23 ans, le site pornographique XHamster avait réagi. Si l’un des utilisateurs du site venait à rechercher des vidéos au titre explicite ( viol, inceste, forcée ) la plate-forme afficherait ce message : «Pas de vidéo trouvée pour cette requête. Si vous être en train de chercher cette catégorie, il est probablement temps pour vous de consulter un psy». L’adresse d’un spécialiste est également fournie.

Après vérification, il s'avère que la plate-forme ne propose plus ce type de message. Les sites pornographiques prolifèrent sur la toile et toutes autant de vidéos titrées. Douze pour cent de tous les sites web sont des sites pornographiques. Il y a 4.2 millions de sites Web pornographiques… 420 millions de pages web pornographiques et 68 millions de requêtes quotidiennes pour des site pornographiques via les outils de recherche internet soit 25% de toutes les requêtes de recherche Internet. 

Il est plus qu'urgent que le débat soit vraiment ouvert à propos de la pornographie sur internet. Il ne doit pas se limiter à l'accès des vidéos par le jeune public mais aux titres accompagnant les vidéos X. Ces titres sont des appels aux viols et à l'inceste et ne doivent plus être utilisés. Tout individu qui effectue ce type de recherche dans les bases de données des sites pornographiques est nécessairement atteint d'une déviance sexuelle. En aucun cas, il s'agit  d'une orientation sexuelle comme une autre. 

Si la société souhaite lutter de manière efficace contre les agressions sexuelles, elle doit s'en donner les moyens. Les sites pornographiques ne doivent plus entretenir les esprits de ces déviances dangereuses. Donner le sentiment que ces pratiques sont acceptables est dangereux  pour la société. 

Marlène Schiappa doit agir. Nous demandons à ce que : 

  • - un texte condamne l'incitation au viol ou à l'agression sexuelle sur internet. Cela avait été le cas dans les médias  L'incitation au viol ou à l'agression sexuelle dans les médias est illégale : http://urlz.fr/7Jm
  • - devra être préciser que l'usage des mots comme "enfant", "viol", "forcée" soit prescrit. 
  • - les acteurs concernés se réunissent pour y oeuvrer afin d'éradiquer l'apologie des agressions sexuelles sur les sites pornographiques concernés. 

Le président Emmanuel Macron s'est montré intraitable contre les violences faites aux femmes, proposant une répression accrue. Il avait jugé de :   "Horreur et honte" les agressions proposant une meilleure protection des victimes. Protèger les victimes commencent avant qu'elles ne deviennent des victimes.Il doit donner les moyens à sa ministre d'agir. 

Pour rappel, 30% des hommes pourraient violer une femme. C’est le résultat d’une enquête menée par Massil Benbouriche, docteur en psychologie et criminologie à l’université de Montréal et de Rennes 2.

 



Thierry Paul compte sur vous aujourd'hui

Thierry Paul VALETTE a besoin de votre aide pour sa pétition “Marlène Schiappa : Interdire l'apologie du viol et de la pédophilie sur les sites pornographiques.”. Rejoignez Thierry Paul et 885 signataires.