Pour un choix végétarien ou vegan dans la restauration collective

Chaque année, en France, plus d’un milliard d’animaux sont tués dans les abattoirs. Les enquêtes révélées ces derniers mois par L214 (Alès, Le Vigan, Mauléon-Licharre, Pézenas, Puget-Théniers) ont permis d’entrevoir ce qui est habituellement à l’abri des regards. Elles ont inspiré horreur et indignation.

La peur et la douleur sont le lot quotidien des animaux dans les abattoirs. Des manipulations brutales, des étourdissements inefficaces, des coups, des saignées ou des découpes en pleine conscience rendent leur mise à mort encore plus terrible. Ces situations relèvent souvent d’infractions à la réglementation et se déroulent sans intervention de la part des services vétérinaires pourtant présents sur place.

Loin d’être des exceptions, ces faits sont dénoncés depuis des années par différentes ONG s’appuyant, entre autres, sur les rapports de l’Office Alimentaire et Vétérinaire (OAV) de la Commission européenne qui soulignent de graves manquements à la réglementation, des carences dans les contrôles des services vétérinaires et l’absence de suivi et de sanctions dissuasives.

De plus, même avec les plus grandes précautions, il est illusoire de penser qu’il soit possible d’arriver à tuer plus de 3 millions d’animaux par jour en garantissant un respect total de la réglementation.

Et au delà de la réglementation, la reconnaissance sérieuse de la sensibilité des animaux, les avancées éthologiques et les connaissances nutritionnelles nous poussent à une remise en cause d’un modèle alimentaire basé fortement sur la consommation des animaux.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes souhaitent exercer leur droit à l’objection de conscience à la tuerie dans les abattoirs et à la souffrance des animaux dans les élevages, les transports et dans les activités de pêche. Ils souhaitent pouvoir diminuer ou supprimer leur consommation de produits animaux (viande, poisson, lait, oeuf).

Nous, signataires, demandons le choix quotidien d’un menu au minimum végétarien, au mieux vegan, dans toute la restauration collective publique.

This petition will be delivered to:
  • Premier Ministre français
    Manuel Valls


    L214 - Éthique & Animaux started this petition with a single signature, and now has 90,804 supporters. Start a petition today to change something you care about.