MANIFESTE EN FAVEUR DU SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


MANIFESTE EN FAVEUR DU SAVOIR-FAIRE (ET RE-FAIRE) FRANÇAIS

La crise sanitaire que nous traversons met en relief les effets délétères des délocalisations et de la sous-traitance à bas coût. Il est temps de tirer la sonnette d'alarme. Fabricants, consommateurs : notre dépendance à la production hors de France est invraisemblable ! Ce phénomène est d’autant plus cruel que nous disposons d’une longue tradition industrielle et de savoir-faire uniques, garants de l’exception française. Certains ont déjà disparus quand d’autres sont en train de s'éteindre… Mais ce n'est pas une fatalité. Il est de notre responsabilité de tout faire pour inverser ce mouvement. Nous devons tout mettre en œuvre pour transmettre nos savoir-faire et les dépoussiérer en innovant. Ensemble, à l’aube d’une nouvelle révolution industrielle, nous devons choisir l’avenir que nous allons offrir au « fabriqué en France ».

POURQUOI CE MANIFESTE ?
Ce manifeste pour "le savoir-faire (et re-faire) français" a été lancé par la créatrice de "Nathalie Blanc Paris", qui a fait de la lunette Made in France son véritable mantra. Dépositaire de la qualité française, l’enseigne haut de gamme créée en 2014 exporte désormais dans le monde entier : de Los Angeles à Milan, de Hong-Kong à Sydney. Avec une singularité cependant : alors que 90% des montures vendues en France sont fabriquées en Chine ou en Italie, les lunettes dessinées par Nathalie Blanc sont façonnées en Normandie et dans les vallées du Jura. Il y a soixante-dix ans justement, le Haut-Jura était la première région de monde productrice de lunettes. Aujourd'hui, la marque parisienne Maison Nathalie Blanc fabrique 60 000 montures haut-de-gamme par an dans les prestigieux ateliers français… Juste retour des choses.
La façon dont nous consommons et fabriquons a un impact économique, social et écologique. C’est une conviction. Mais il faut agir vite. Déjà, trop d’entreprises ont fermé, trop d’emplois ont disparu. Qu’attendons-nous pour protéger, moderniser, réinventer, ce que nous avons de plus cher, en réduisant notre impact environnemental ? Cette fois, nous n'avons plus le choix: la crise sanitaire que nous traversons doit nous conduire à protéger nos savoir-faire, et à relancer le Made in France.

PRÉSERVER L’INDUSTRIE ET LE SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS
L’industrie française et ses savoir-faire sont précieux mais fragiles. Faire le choix de fabriquer en France, c’est préserver des gestes et des traditions souvent transmis de génération en génération. Mais c'est aussi moderniser nos outils et nos processus de fabrication pour les rendre efficients et concurrentiels. Partout dans le monde, le savoir-faire français est synonyme de qualité. Il convient de le mettre en lumière en assurant aux acteurs de l’industrie une visibilité qui leur offre des perspectives ambitieuses.

MOBILISER LES CONSOMMATEURS
Les "consommateurs-citoyens" des années 2020 sont en train de changer. Leurs actes d'achat sont réfléchis, pensés, anticipés... Ils savent qu'ils ont le pouvoir de faire bouger les lignes. Pour les encourager et les soutenir dans cette approche, les créateurs et les producteurs doivent faire preuve d’une plus grande transparence. Les fabricants devront désormais mieux informer sur leurs produits afin que l’origine devienne LE véritable critère d'achat. Car changer la façon de produire et d'informer, c’est aussi changer la manière de consommer.

PROTÉGER LA PLANÈTE
L’industrie se révèle de plus en plus dépendante du transport et de la logistique, responsables d’importants dommages collatéraux. Les importations représentent la moitié des émissions de CO2 d’un pays comme la France. Plus que jamais, nous devons faire du respect de l’environnement un engagement prioritaire. Limiter notre empreinte écologique, c’est aussi faire le choix fort et engageant de travailler avec des fournisseurs français. La réduction des circuits d’acheminement, c’est moins de kilomètres parcourus, et donc moins de dommages environnementaux. C’est également une contribution indispensable au changement du modèle de production.

ENCOURAGER LE SAVOIR "RE-FAIRE" FRANÇAIS
Il faudra se réinventer ! Reconstruire la filière industrielle française ne se fera pas en un jour. Il faudra tenter des choses et parfois se tromper… Il faudra corriger le tir, progresser, apprendre et inventer... Cela doit être une démarche durable, tournée vers l’avenir. Nous avons l’opportunité de réinventer une industrie française d’excellence, celle-là même que nous avons laissé s’éteindre pour les mauvaises raisons. Il ne s’agit pas là de se fermer sur nous-même, mais de réancrer les filières de fabrication au cœur de nos territoires afin de rendre ces "savoirs-re-faire" pertinents face aux enjeux qui nous attendent après les crises sanitaire, économique et sociale que nous allons traverser… Et pour progresser sur cette voie, nous avons besoin d'avancer ensemble !

Il est temps d’agir pour une société plus juste

Il est temps de redonner du sens à la création et aux savoir-faire

Il est temps de savoir re-faire localement et durablement

Il est temps de changer, pour de bon.