Contre l'imposition de 5 jours de congés – Pour que l’Université offre 5 jours de congés

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


 


Contre l'imposition de 5 jours de congés – Pour que l’Université de Paris offre 5 jours de congés à nos collègues qui travaillent malgré le confinement !

Chères et chers collègues,

Suite à la décision de la présidence de l’Université de Paris d'imposer 5 jours de congés à l'ensemble des personnels BIATSS, vos organisations syndicales CGT, FO, FSU et SNPTES ont envoyé des courriers à la présidence pour s'opposer à cette mesure.

À ce jour, la présidence n'a pas daigné répondre à nos demandes alors même qu'elle vante le dialogue social.

La présidence justifie sa décision en utilisant le prétexte d'équité de traitement et ce qui permettrait, selon elle, d'éviter les tensions entre les personnels qui travaillent et ceux qui ne le peuvent pas. Il s’agit d’une équité par le bas, qui acte en fait un recul des droits aux congés pour l’ensemble des personnels BIATSS.

Quelle que soit notre position, nous ne sommes responsables ni de la crise sanitaire, ni du confinement que nous subissons tous et que nous vivons dans des conditions parfois difficiles et qui ne font qu’amplifier les différences de situation personnelle (conditions de logement, solidarité familiale, suivi du travail scolaire, inquiétude pour les proches, stress dû à l’enfermement, angoisse et fatigue psychologique...).

Car le confinement, ce n’est évidemment pas des vacances !

Permettre à ceux qui continuent de travailler de se déconnecter un moment, c'est bien normal, mais leur imposer 5 jours de congés est une étrange façon de les remercier pour leur investissement.

Plutôt que de retirer 5 jours de congés à tout le monde l'université pourrait très bien choisir de donner 5 jours de congés aux collègues qui travaillent actuellement ou les positionner en autorisation spéciale d'absence. Aucun agent ne serait alors pénalisé en ces temps difficiles et cette décision serait un signal fort de l'université envers ses personnels et un geste fort pour la cohésion de la communauté universitaire.

Nous réitérons notre opposition et demandons le retrait de cette mesure.

Contre l'imposition de 5 jours de congés – Pour que l’université offre 5 jours de congés à nos collègues qui travaillent malgré le confinement : signez la pétition.

Paris, le 22 avril 2020,

Les organisations syndicales de l’Université de Paris CGT, FO, FSU et SNPTES